Commentaires sur Brumes et or dans les Garrotxes

Départ matinal vers le puig de Bassegoda en Catalogne du Sud, long faux plat qui monte et qui descend quand même, brumes au sommet que l’on atteint par une mini via ferrata lors de la grimpada final après avoir croisé quelques vaches en liberté. D’en haut, le paysage est splendide… parait-il… Car on n’y voit que du blanc, les catalans croisés peu avant nous avaient bien prévenus! Mais lorsque les nuages se déchirent, des verts et des ors apparaissent. Le temps un peu frais nous fait apprécier… un peu de pomme fermentée, importée en contrebande dans sa bouteille trompeuse, et l’ami Pierrot, celui-là même qui a déjà tourné autour du Mont-Blanc! Et ce n’est pas la pomme qui nous fait voir une surprenante Nativité (à tiroir!?)oeuvre d’un certain Jordi CASADEVALL en 1990!

P1030561

P1030589

P1030593

P1030574 P1030582

P1030587

P1030591

P1030598

P1030567

P1030613

P1030614

P1030625

P1030641

P1030628

P1030635

P1030646

P1030638

P1030644

Commentaires sur T.M.B. Journée panoramique

Dès le reveil, le ciel bleu et encore la lune…

P1020874

Montée matinale, à l’ombre, d’abord rapide en lacets, puis plus douce, moment magique lorsque la lumière arrive sur le relief à nos cotés…

P1020890

Nous croisons des moutons, des VVTistes en descente, qui nous disent bonjour avec un accent nordique…

P1020892

Sur notre gauche, le glacier des Glaciers, sous l’Aiguille des Glaciers, surplombe la vallée des Glaciers et happe le regard…

P1020884

P1020888

Un peu plus tôt, nous étions tout en bas…

P1020893

Et peu avant d’atteindre le col, LE voici !!!

P1020900

La vue du col de la Seigne, altitude 2516m est époustouflante ! Nous ne sommes qu’à 782km de Rome…

P1020908

P1020902

La descente dans le val Veni en Italie se fait d’abord avec la vache milk@ qui pourtant est suisse…

P1020911

P1020912

A la Casermetta, bergerie réhabilitée en espace pédagogique sur le massif du Mont Blanc, nous apprenons qu’une Ultra sieste du Mont Blanc est organisée juste avant l’Ultra Trail (elle ne sera probablement pas disputée par les memes participants) et que nous avons de la chance car c’est la 5ème journée de beau temps depuis le début de l’été ! Les panneaux solaires qui ressemblent à une oeuvre de Soulages peuvent fonctionner ! 

P1020914 P1020919

Nous commençons à longer le Monte Bianco (Italia!) et l’Aiguille Noire de Peuterey, panorama que nous aurons toute la journée sous les yeux…

P1020924

Au-dessus du refuge Elisabetta, apparait le glacier de la Lée Blanche…

P1020925 P1020929

P1020927

Une voie romaine encombrée comme une artère commerçante (les italiens vont déjeuner en famille au refuge… Il en est un, bronzé et musclé, que nous avons été nombreuses à repérer, on en a parlé entre filles rencontrées le lendemain !!!) nous repose de la descente avant d’arriver au lac Combal,

P1020933

puis d’aborder la traitre montée (dur, dur après celle du matin en pleine chaleur et digestion) vers l’Arp Vieille. Admirer le paysage, regarder les vaches alentours, écouter les russes en pause à coté, se dire que le russe est une langue agréable à entendre, boire un thé à la menthe, manger des barres de céréales, prendre son pied en photo lors d’une pause va nous requinquer…

P1020943

P1020941

pour terminer la montée avant de redescendre vers le col Checrouit. Une ampoule commence à se faire sentir (vite, on soigne!). Une marmotte dodue traverse le chemin… Elle sera la seule que nous aurons en ligne de mire de tout le TMB… 

P1020951

Le Mont Blanc de Courmayeur et l’Aiguille Noire de Peuterey continuent à nous subjuguer…

P1020955

L’arrivée au refuge de Maison Vieille est dignement fétée…

P1020962

P1020961

Et nous admirons le gout des italiens pour le design…

P1020960

et la décoration intérieure… tout en dinant avec une extraterrestre qui fait toute seule le parcours de l’Ultra Trail (166km) loin de la foule et pour pouvoir dormir en refuge… Elle était partie le matin de notre point de départ 2 jours 1/2 plus tot !

08

Et le soir, tout n’est que calme…

P1020979

P1020978

Dénivelés à la louche du jour  D+ 990m  D- 1015m  , cumulés depuis le départ  D+ 2095m  D- 1890m

PS… Ça m’énerve, mais impossible de mettre les accents circonflexes…

Commentaires sur Le 11 novembre… et les vaches espagnoles…

Sans fanfare ni trompette, c’est aussi la Saint-Martin…

L’occasion de vous emmener en balade dans un petit coin de montagne, à SAINT-MARTIN-DE-L’ALBÈRE…

DIVERS2008_068

DIVERS2008_078

DIVERS2008_081

DIVERS2008_079

DIVERS2008_082

DIVERS2008_077

DIVERS2008_070

Un hameau, qui avec SAINT-JEAN forme la commune de L’ALBÈRE. À quelques pas de la frontière espagnole (mais ça monte !), où les mas sont blottis dans la forêt aux merveilleuses teintes automnales, où les chapelles se devinent à peine, d’où l’on peut admirer le CANIGOU juste poudré de frais, où l’on peu deviser assis dans l’herbe et refaire le monde, où le coeur est gravé dans la pierre…

Edit du mercredi 17 : Vipima m’a fait remarqué qu’hier au journal de 13 heures de TF1, la commune de l’Albère était à l’honneur. En effet les vaches espagnoles envahissent le territoire. Elles causent de nombreux dégats et encornent parfois et sans raison les habitants. Si vous souhaitez voir la vidéo, c’est ICI, à la minute 18 et vous verrez les mêmes panoramas que mes photos ou ICI