Commentaires sur Carcassonne Texas

P1010897

Du bon son pop rock pour cette deuxième soirée de l’été dans la cité languedocienne. Texas, sa dynamique et généreuse chanteuse, la belle Sharleen (euh… le pantalon pas top, top seyant Miss Spiteri), ses musiciens old-school et son public de fans debout dès le premier titre !

P1010908

P1010910 P1010916

P1010920

P1010914

P1010959 P1010926

P1010923

P1010945

P1010949

P1010953 P1010968

P1010960

P1010974

P1020026

Liens pour les vidéos ICI, ICI, ICI, ICI et

Commentaires sur Excellents !

Qui donc ? SUPERTRAMP au coeur de la Cité de CARCASSONNE ! 

P1010806 P1010807

Même sans le chanteur Roger Hogdson que l’on regrette sur certains titres comme Dreamer ou Give a little bit… Et après un petit moment de flottement, où l’on se demande si l’alchimie va se réaliser, les claviers, les saxos et clarinettes, la batterie, les rythmes, les touchers d’instruments, les plages instrumentales au milieu des titres, les accents jazzy et le son Supertramp sont si parfaits que le public est rapidement conquis… Quant aux announcements de John HELLIWELL, toujours drôle et vantant la France, la cuisine française, le vin français… Chateau-neuf-du-pape, nous dit-il en levant son verre… au houuu scandilisé de la salle, en plein pays de minervois et corbières, il se fait pardonner à l’announcement suivant en se faisant porter une bouteille de local wine et en la partageant avec le premier rang des spectateurs. La lecture du Midi Libre sous le fameux parasol jaune est un joli clin d’oeil à la contrée qui les accueille.

P1010814

P1010815

P1010819 P1010821

P1010832 P1010831

P1010842

P1010852

P1010850 P1010870

P1010876 P1010858

P1010827

P1010878

Ouh lala que cet album Breakfast in America était bien, que des tubes trop bien à retrouver en live… Goodbye stranger, Logical song, Gone Hollywood… Et School… oups… je suis retournée dans mes années étudiantes !

P1010867

P1010891

Commentaires sur Déferlantes … Troisième soirée… inoubliable !

Tout avait bien commencé, et même si THE VACCINES et leur brit pop-rock étaient particulièrement bruyants, je réussis à récupérer un peu de sommeil sur un coin de couverture…

P1010621

P1010622

The TWO DOOR CINEMA CLUB aux sonorités plus electro, comme ICI, et au look très irish, prennent la suite. Ma foi, ça s’écoute plutôt bien…

P1010623

P1010624

Ça continue à aller mais le groupe suivant, les new-yorkais de TV ON THE RADIO, ne m’emballe pas… Remarquez quand même un certain détail en fond de scène… couleur kaki… oui, des bâches !

P1010634

P1010646

AaRON et leur musique pop à souhait un brin électro, leur bonne humeur, leurs fumées de scène me plait toujours autant. Pas qu’à moi d’ailleurs, une troupe de jeunettes parfois armées d’appareils dentaires se trouvent juste devant la scène, se balancent en balançant des bras au-dessus de la tête et en prenant des airs émanourés, merci pour les vidéos pfffff, hurlent à chaque sourire du chanteur Qu’il est beauuuuu… entends-je… Eux terminent en se faisant photographier devant le public.. J’y suis !

P1010647

P1010653

P1010659

P1010673

P1010674

P1010675 P1010677

P1010686

P1010694

P1010702

AARON DEFERLANTES
Photo de leur site

CALI est chez lui, et ça se voit ! Public enthousiaste et un concert parfait avec juste une averse, pas très longue qui fait quand même sortir les KWay de ceux qui ne les ont pas laissé en voiture comme moi et il manquait quand même Roberta! Comme ICI en format festival un peu plus court, 1h30 quand même avec montée pagailleuse des photographes sur scène en début de show et slam sur le public, et l’enthousiasme du jeu à domicile ! Vidéos ICI, ICI, ICI et Cantona ICI

P1010725

P1010710

P1010715

P1010733

P1010706

P1010723

P1010739

P1010728

P1010719

P1010743

FOALS… Euh… je suis partie me balader, faire un peu de relationnel (un coucou à Balbino avec une pensée pour Gisou) et déguster quelques breuvages locaux…

P1010749

ARCADE FIRE pour clôturer le festival… Whaouh ! Mais ARCADE FIRE sous l’orage pour clôturer le festival, c’est dantesque ! En effet, au cours de leur prestation, une grosse goutte, deux grosses gouttes puis le ciel nous tombe sur la tête, les éclairs pas loin sur la mer derrière la scène, une choriste qui se met au piano pour jouer Singing in the rain le temps que les techniciens couvrent le matériel, des artistes qui nous remercient de rester, qui écourtent un peu le show mais qui ensuite viennent nous saluer d’un Wake up improvisé du balcon qui surplombe la grille de sortie du public et même qui nous arrosent encore… Sacrés canadiens ! 

P1010771

P1010765

P1010783 P1010785

P1010774

P1010777

Nous finissons trempés jusqu’à la moëlle avec des converse qui font spounf à chaque pas et le jean collé aux fesses, mais avec les KWay secs et d’impérissables souvenirs !

 P1010787

Commentaires sur Déferlantes… deuxième soirée… soul, funk, blues, reggae…

Pour être allée faire un coucou de loin à une vieille dame dans la journée,

P1010468

j’ai loupé MORCHEEBA, que j’avais bien aimé ICI et je suis arrivée alors que LULL faisait seul avec sa guitare face la foule.

PATRICE sera donc pour moi le premier de la soirée. Jolie découverte, bonne humeur et nombreux échanges avec le public, même s’il nous faisait tous ses petits laïus en anglais. Manquait juste un mojito pour compléter l’ambiance reggae !

P1010477

P1010481

P1010487 P1010488

P1010506

ASA prend la suite. C’est cool et sympa…

P1010519

et certains attendent un monstre sacré

P1010522

JOE COCKER, donc, a changé de silhouette depuis Woodstock, mais il a conservé ses mimiques scéniques, encore beaucoup de voix même s’il laisse de larges respirations instrumentales dans ses chansons, ce qui lui donne le temps de souffler… Il est fort bien entouré de bons musiciens, mention spéciale pour la bassiste et les choristes dit un voisin de fosse ! Et quel bonheur de retrouver les Unchain my Heart, N’oubliez jamais, Summer in the city, You can leave your hat on et une reprise de Come Together (d’ailleurs, jamais deux sans trois – rappel un ICI – je me demande qui sera le prochain anglais à reprendre ce titre des Beatles cet été… James Blunt à Carcassonne, peut-être ?)

P1010528

P1010534

P1010538

P1010539

P1010533 P1010537

P1010545

ALOE BLACC même vu de loin est très stylé, son ambiance soul fait doucement taper du pied en rythme. Petit info, il a besoin d’un dollar

P1010559

BEN L’ONCLE SOUL qui s’amuse beaucoup sur scène pour clôturer la soirée, ça le fait ! Avec Soulman en entrée et en dessert, des titres blues et soul, des reprises de Ray CHARLES, des chorés lookées en plat du jour… On se régale !!! 

P1010598

P1010575

P1010571 P1010576

P1010587 P1010606

P1010613

P1010597

Commentaires sur Du rock, du vrai aux Déferlantes 2010…

Toujours l’an dernier…

CIMG9105

Deuxième soirée très rock, donc avec en entrée les BB BRUNES. Des petits jeunes imbuvables avec les bénévoles du festival, un peu creux sur scène, mais bon ça plait aux jeunes filles du premier rang. Musicalement pas mal quand même, mais on cherche la petite étincelle qui ferait le plus. Après un ou deux titres dans la fosse, je suis donc retournée m’allonger un peu plus haut sur ma couverture !

CIMG9110

CIMG9117

La vulgarité même pas drôle (car, oui, il peut y avoir de la vulgarité drôle, comme avec les Marcel et son Orchestre!) du groupe tremplin RTL2 sur la petite scène ensuite fait que je n’en parlerais pas plus. Je reste sur ma couverture…

C’est alors que sur la grande scène apparait une icône. Souriante, ayant envie de vivre à fond et nous priant de faire de même, Patti SMITH nous emballe tous. Jeunes et vieux sautent, chantent, lèvent les bras, crient. Pour moi, grand retour sur mes belles années étudiantes avec des titres sur lesquels je me suis déchainée dans les zinzins Because the Night ou G.L.O.R.I.A Gloooooria♫♩Le public très mélangé est emporté dans ses rythmes rock. Mais des pauses douceur, ballades sous la lumière dorée de Valmy nous calment parfois brièvement. Un concert d’une grande générosité, un grand bonheur, le meilleur souvenir du cru 2010 !

CIMG9127

CIMG9119

CIMG9122 CIMG9120

CIMG9131 CIMG9135

CIMG9156

CIMG9161

Petite scène avec un groupe sympa, GUSH, avec des accents beatleesques ou rock californien. 

évoles ont été obligés de le porter. Le pauvre avait eu quelques points de couture dans le dos et n’était pas au mieux de sa forme. Mais sur scène, il se défonce et nul ne s’aperçoit de son handicap. Ceci dit, je regarde tout ça de ma couverture, car dans la fosse, c’est le délire, avec pogo d’enfer soulevant des montagnes de poussière. Je me suis sagement tenue à l’écart pour ne pas finir en bouillie, écrasée par les pogoteurs. Et je voyais mes voisins tout à l’envers avant de m’endormir ! Mes Etudiants présents au concert se demandent toujours comment cela a pu arriver surtout que pour eux le son était trop fort et le concert formidable !

CIMG9177

CIMG9180

CIMG9182

Et IZIA, la gueularde qui a clos la soirée m’a fait fuir… ce qui donne une dernière vue de Valmy prise sous un angle inhabituel pour moi qui suis du genre à avoir mes habitudes…

CIMG9187

Commentaires sur Déferlantes 2010… première soirée…

Un bond en arrière (post commencé en juillet dernier !), avant le retour des Déferlantes dans quelques semaines…

Soleil, château de Valmy, saucisse dans du pain et glace bio, live, deux scènes cette année, un festival qui affiche complet avant la première date, poussière, du rock, de la pop, de l’électro, des têtes d’affiches énormes et des découvertes sympa… Les Déferlantes s’installent très solidement dans le paysage musical du début de l’été !

Pour commencer, soirée chanson française… qui débute avec la belle Suzanne VEGA. Pas facile d’ouvrir le bal, qui plus est tôt un jour de travail. Alors, c’est doucement, presque timidement, qu’elle s’installe et nous charme. Un peu revival, des souvenirs remontent à la surface… 

CIMG8899

SUZANNE_VEGACIMG8917

Mention spéciale aux converse violettes assorties à la mèche du guitariste !

Petit coup de scène découverte… Ben, j’

du casse-croûte !

CIMG8922

Je suis aux anges !!!

C’est COEUR DE PIRATE qui prend la suite et sur le devant de la scène le public rajeunit d’un coup ! Jolies balades, morceaux un peu plus rock, la chanteuse très tatouée arbore un look glamour, petite robe noire qu’elle tente régulièrement de rallonger et ballerines vernies rouges. Seule, elle interprète Pour un infidèle alors qu’on aurait bien eu envie de voir apparaître le séducteur Julien DORÉ venir interpréter ce titre enregistré en duo. J’ai bien aimé le look de ses musicos ! Vidéos ICI et ICI

CIMG8946

CIMG8950

Coup de coeur ensuite pour Gérald de PALMAS. Un garçon souriant, communicatif pour qui la scène ne doit pas seulement être un CD joué devant un public. Alors, il arrange ses musiques, réinterprète ses chansons, comme ICI la version blues de Au Paradis… Un très joli moment ! Allez Gérald… Regarde-moi bien en face!

CIMG8965

CIMG8996

Et puis, tandis qu’une autre équipe de technos s’agite sur la grande scène, c’est SMOD qui joue sur la petite scène. Pas mal du tout, faut dire que le chanteur a de qui tenir, c’est le fils d’Amadou et Mariam. Des rues de Bamako, ils nous apportent les couleurs, le mélange des langues, français et bambara… C’est très dépaysant ! 

CIMG9008

Tiens, voilà un fauteuil club…

CIMG9015

Alors, alors, qui va s’y assoir ?… Oui ! Jacques DUTRONC, au moins 10 secondes… Car il est vite sur pied, back to the sixties et the seventies avec un florilège de ses tubes. Et moi, et moi, et moi… j’apprends que William Leymergie a remplacé Catherine Langeais dans la chanson… Entouré de musicos péchus, le spectacle est formidable et dans la fosse ça chante, ça se trémousse, ça saute (donc poussière), ça tape des mains… Bref, entre Cactus, la Fille du Père Noël et Moi et moi, c’est le bonheur ! 

CIMG9029

CIMG9056

CIMG9045

Après ça, gros coup de flemme, je ne suis pas remontée devant la petite scène pour voir … Balbino MEDELLIN… (Non, Gisou, pas taper!), et pourtant Gitan de Paname, L’Estaca, Perpignan, voilà des titres que j’aime et j’ai admiré le spectacle sur l’écran géant (autre nouveauté de l’année)…

CIMG9064

C’est Renan LUCE qui termine la soirée. Toujours aussi sympa et souriant malgré l’heure bien tardive (genre 1h du mat) et content de nous dire qu’il avait été bénévole sur le festival quelques années en arrière ! Chacun de ses titres raconte une histoire et son univers est très plaisant… Et on a bien envie de connaitre ses voisines

CIMG9086

Euh… J’ai trop chanté, moi, je n’ai plus de voix !… A demain pour la suite !

Ahhh… Les p’tites Femmes de MAURY….

Part one & two en une fois… J’avais pas rechargé l’APN pour la première soirée. C’est ballot… Pffffff… Mon Sam§ung violet m’a un peu dépanné pour les photos mais les vidéos y ont un son tout pourri…

Donc, première soirée.

Qui commence au pied de la cave (oui, je sais… encore une cave !) avec deux gouailleuses, la Môme CRICRI et sa Colette. Textes drôles, petites phrases incisives Si tu as des amis, amène-les au spectacle, si t’as pas d’ami, change de caractère ! et chansons de M’ame Cricri accompagnées par l’accordéon et le c(h)oeur de Colette…

P1000734

Alors que les lueurs de la journée s’éteignent, le PRINCE MIIAOU est entrée sur scène, jolie fille toute menue à la présence pourtant bien grande.

Photo0061

Photo0059

Elle chante principalement en anglais avec beaucoup d’énergie, porte parfois une cape rouge et des lunettes de ski roses. Outre la guitare et la batterie, elle est parfois accompagnée d’un violoncelle, et ça c’est bien… Quand on lui fait remarquer que certaines de ses chansons font penser à Emily Jane WHITE, elle avoue qu’elle ne la connait pas, mais que la réflexion lui a déjà été faite. Obtenir la set-list manuscrite n’a pas été difficile et c’est avec gentillesse qu’elle me l’a dédicacée…

P1000736

Sophie HUNGER prend la suite. Cette fille est étonnante. Sous un look classique sage se cache une artiste au gratter de guitare énergique et qui joue du piano à la manière parfois d’Elton JOHN. Sa belle voix prend des accents rock, folk, jazz avec beaucoup de facilité…

Photo0068

Photo0064

Dans ce lieu qu’elle trouve sauvage (40 km/h de tramontane, 14°), son interprétation de la chanson de NOIR DÉSIR, Le vent nous portera prend une dimension très particulière et touchante. Quant aux musiciens à ses côtés, ils sont formidables. J’accorde une mention spéciale au tromboniste !

Photo0063

La météo est plus clémente pour la deuxième soirée.

Pause pour se restaurer… avec un délicieux cake au nutella. La scène et deux biquettes sont OK pour les artistes.

P1000741 P1000747

P1000743

P1000745

BRIGITTE que nous étions nombreux à attendre avec impatience entame le show. Longue robe à paillettes, la brune, look sage et immenses lunettes rondes et la blonde tout droit sortie de Woodstock enchantent le public. Humour, textes ciselés sans tabou, un groupe solide avec elles et des reprises inattendues (Ma Benz qui fait dire à ma voisine Tiens, je comprends les paroles ou Eye of the Tiger). Elles sont encore un peu jeunes sur scène, il n’y a pas beaucoup d’échanges avec le public, mais même pas grave… On adore !!!… Autres vidéos ICI et ICI.

P1000754

P1000753

P1000756 P1000757

P1000765 P1000766

P1000768

P1000775

P1000769

Euh… avec mon nouvel APN qui fait des photos bien meilleures, j’ai pas encore le coup pour ne pas obturer le micro !!!

P1000779

P1000794

P1000795

P1000797

Yaël NAÏM prend la suite. Tout comme le pense ma copinette Anisbee que je n’ai pas réussi à retrouver parmi les nombreux spectateurs Yaël NAÏM est une bonne surprise. Piano, guitare et surtout une voix. Mélodieuse, douce ou forte et même très forte, une sacrée bande de copains qui l’accompagne (il faut les voir faire la tortue comme une équipe de basket avant de monter sur scène) solide et douée. Elle se raconte très facilement, avec un humour bien à elle qui accentue les jolies fossettes de son visage souriant…

P1000806

P1000809

P1000810

P1000815

P1000835

P1000837 P1000834

P1000823

P1000839

Et une set liste de plus, celle de Yaël NAÏM et une petite dédicace de BRIGITTE sur mon pass (cool pour elles, une seule se coltine gentiment les dédicaces et signe Brigitte !)

P1000862

Merci MAURY pour ces belles soirées !

Commentaires sur Jazz à Saü

Un jeudi férié, le ciel qui se dégage juste à temps, une cave et des vignerons accueillants et dynamiques, un groupe de musiciens passionnés, deux artistes peintre, l’une que je découvre qui exécute une toile en directe au rythme des mélodies, l’autre que j’apprécie déjà énormément qui expose dans le chai à barriques, une dégustation, un rivesaltes ambré partagé avec des amis… Ce 8ème Printemps de l’Aspres est un excellent cru ! 

P1000483_small

06

P1000558_small

P1000559_small

P1000560_small

Le 26 juillet, le Domaine du château de Saü accueillera un autre concert, classique celui-là, et une autre exposition… À suivre !!!

Commentaires sur 1000 coeurs debout pour CALI !

Pas facile d’être la première partie d’un artiste… Ici, ce sont les belges HONG KONG DONG qui s’y collent ! Plaisir de retrouver (déjà vus ICI) leur énergie, leurs chorés et leur look manga. Sarah ZEEBROEK a toujours une guitare rose Barbie et la grâce mutine et Boris ZEEBROEK fait très bien Bioman sur scène. Leur pop rock electro qui tient très bien la route amuse aussi … surtout quand ils se lancent dans un rock aux sonorités chinoises…

Après ce set coloré, un peu de musique sono, avec entre autres Léo Ferré, le temps que les technos installent la scène, dans le noir, les musiciens de CALI entrent… Surprise, revoilà les Hong Kong Dong ! Ils commencent par un salut au public avant de se mettre au boulot, car ce sont une partie des musiciens qui entoureront CALI sur scène avec les indétrônables Julien LEBART, Nicolas PUISAIS et Blaise MARGAIL.

Tout au long des 2h30 du show, retrouver CALI sur scène est un vrai bonheur, surtout qu’il a de nouveau une coupe de cheveux qui lui va bien! Empli d’une énergie communicative, plus posé qu’auparavant, plus rock dans ses nouveaux titres, aimant le public, aimant que le public l’aime, réinterprétant chacun de ses anciens titres avec plus de personnalité encore (ahhh…Roberta… ICI), il continue de slamer jusqu’au sommet des gradins, de nous offrir son sourire magnifique, il partage ses anectodes de jeunesse, ses passions… Chacun de ses musiciens partagera le devant de la scène avec lui, mon coup de coeur allant aux duos chorégraphiés déjantés avec Boris ou Sarah ZEEBROEK…

Un trublion nommé Remi GAILLARD a tenté une expérience (il avait distribué en personne un prospectus explicatif à l’entrée du Zénith)… nous faire sortir au moment où le catalan commençait Je m’en vais (voir ICI)… Il y a bien eu un mouvement de foule, CALI surpris a même arrêté quelques instants, puis il nous a  fait signe que nous étions zinzin et… nous nous sommes à nouveau rué dans la salle !

C’est avec une belle chanson sur les jeunes de 17 ans dont il jalouse la jeunesse mais qu’il fait monter sur scène qu’il termine la soirée.

CIMG4507

Avant de quitter la salle, il obtient un silence total et nous souffle un Au revoir…

Pour moi ce sera aux Déferlantes d’ARGELÈS le 12 juillet, pour les toulousains ce sera sur les Allées Jaurès le 14 juillet… Et pour vous, je ne sais pas, mais n’hésitez !!!