Corsica

Petite escapade le temps d’un WE prolongé …

Découvrir Corte au coeur de l’île, accrochée à la montagne, blottie sous sa citadelle et parcourir son musée présentant une exposition sur les îles, arpenter le F.R.A.C. désert, lever le nez pour admirer le duc de Padoue, les enseignes d’un autre temps ou les drapeaux nationalistes, et avoir de grosses envies de GR20 …

CORTE

MUSÉE DE CORTE

MUSÉE DE CORTETITOUAN LAMAZOU

FRAC DE CORTE

DUC DE PADOUE

AUX MURS DE CORTE

CORTE

Puis partir vers l’est, s’arrêter le temps d’une nuit à Favone, courir au petit matin le long de la plage  avant un petit déjeuner réconfortant.

PLAGE DE FAVONEFAVONE

PETIT DEJEUNER CASA DEL SOLE

Reprendre le long d’une côte pas toujours jolie, apprécier la halte à Porto Vecchio, y retrouver (je dis retrouver, car je les avais découverts lors de mes années normandes, celles que mon hébergeur a perdues lors d’un bug malheureux) les tags de Jef AEROSOL et terminer la journée en admirant le soleil tomber dans la mer à Bonifacio …

BIÈRE CORSE

JEF AEROSOL À PORTO VECCHIOJEF AEROSOLSUNSET À BONIFACIOSUNSET À BONIFACIO

Le lendemain, jouer aux parfaits touristes pour admirer la côte sud de l’île et le fascinant surplomb de cette ville, avant de profiter du calme d’une piscine qui permet en un seul regard d’embrasser Bonifacio et la Sardaigne un peu plus lointaine …BONIFACIOBONIFACIOCALA DI GRECOMais il est l’heure de rentrer, après une collation de produits du terroir, le dernier petit cadeau du week-end sera le survol des îles Sanguinaires …

COLLATION CORSE

ÎLES SANGUINAIRES

@ Villa Casa del Sole, Favone @ Cala di Greco, Bonifacio

Et pendant tout ce temps … #4

Il y eut encore (en vrac et pour terminer) …

de belles trouvailles en vide-grenier,

AQUARELLES J.SAPATA

une tenue de sirène, home made avec mon fameux tissu sirène trouvé ICI et déjà utilisé

SIRÈNE

des kilomètres parcourus avec mes petits pieds,

COURIR

un salon Côté Sud,

VIVRE CÔTÉ SUD

et des sunsets à la mer …

ENTRE LES ÎLES

SUNSET CHEZ ZAZASUNSET A COLLIOURESUNSET AU CHIRINGUITO

SUNSET EN BAIE DE CANNES

Que votre été se termine en douceur …

Une allure folle

Au Musée des Beaux-Arts de Lyon, Jacqueline DELUBAC est la vedette d’une exposition multifacettes, tableaux, photos, affiches, articles de presse, vêtements, qui retrace sa longue vie artistique et mondaine.

AFFICHE JACQUELINE DELUBAC

Née en 1907, elle commençe sa vie publique en 1927 au théâtre et au cinéma. Elle rencontre Sacha GUITRY, devient sa partenaire sur les planches puis son épouse en 1935. Le compte était presque jusque bon lorsqu’il déclara J’ai le double de son âge, il est donc juste qu’elle soit ma moitié !

JACQUELINE ET GUITRY

AFFICHE UN MONDE FOU COSTUME POUR LA PARISIENNE

QUADRILLE

Après leur divorce, elle vend les bijoux offerts par Guitry pour acheter des oeuvres d’artistes encore peu connus et donc abordables. Elle fait le choix de la modernité et ne se trompe pas lorsqu’elle acquiert des DUFY, BONNARD, POLIAKOFF ou DUBUFFET… qui viennent couvrir les murs de son appartement parisien. RODIN, PICASSO, BACON enrichissent ses premiers achats. Les photos de son intérieur disposées à côté des oeuvres exposées sont à ce titre très intéressantes, tout comme la muséographie qui rappelle dans chaque salle, un détail de la pièce de son intérieur.

INTÉRIEUR

DANSEUSE DE DEGAS MODERNITÉ DES CHOIX

Entre temps, elle devient la compagne puis l’épouse d’un richissime arménien propriétaire de mine de diamants… et de tableaux impressionnistes dont le panneau central du Déjeuner sur l’herbe de MONET. Toute une salle est consacrée à cette magnifique collection.

COLLECTION EKNAYAN

DÉJEUNER SUR L'HERBECOLLECTION EKNAYAN

Jacqueline DELUBAC est aussi une admiratrice de CARDIN et des grands couturiers. Ses tenues mises en valeur par sa longue silhouette sont toujours des plus élégantes. Quelques unes de ses robes nous sont montrées pour l’occasion…

JACQUELINE DELUBAC ROBES JACQUELINE DELUBAC ROBES JACQUELINE DELUBAC

Et voici son dernier portrait, peu de jours avant sa mort accidentelle à 90 ans, renversée par un jeune cycliste alors qu’elle faisait du shopping rue du Faubourg Saint-Honoré à la recherche d’une robe pour une soirée de fête…

JACQUELINE DELUBAC EN CARDIN

Jacqueline DELUBAC a légué au Musée des Beaux de Lyon, sa ville natale, sa collection d’art et celle de son arménien de mari, et au Musée de la Mode et du Textile de Paris 600 pièces provenant de sa collection de vêtements.

A Lyon, l’exposition a lieu jusqu’au 16 février 2015… N’hésitez pas ! D’autant que le musée est magnifique et la ville superbe…

MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE LYON

JARDIN DES CURIOSITÉS ON M'A DIT...

Le paradis à Nantucket

Après New-York où il est facile de prendre de la hauteur,

SUNSET SUR EMPIRE STAE BUILDING

Boston où l’on trouve trace des premiers américains,

FREEDOM TRAIL BOSTON

Il est un paradis où se poser quelques jours. Plaisir d’emprunter le ferry pour arriver à bon port !

FROM HYANNIS PORT TO NANTUCKET BRAND POINT LIGHT

NANTUCKET

En octobre, les journées sont encore douces, les arbres prennent des teintes rouges, et les touristes sont peu nombreux. Parcourir les petites rues pavées nez-au-vent permet de découvrir des boutiques d’artisanat, de luxe ou offrant le plus grand choix d’articles taillés dans le Nantucket red, des galeries de peinture, des restaurants où déguster le fameux clam showder ou des plats dignes des plus grands chefs, de jolies petites églises et les décorations d’Halloween qui approche, le tout parsemées de bannières étoilées fièrement arborées. Sans oublier le célèbre musée des baleines et des marins ou le phare et la plage tout à côté…

NANTUCKET

BOOK STORE NANTUCKETNANTUCKET

NANTUCKET RED

PUMPKINS NANTUCKETLADY OF NANTUCKETNANTUCKETAROUND NANTUCKETSTARS AND STRIPES

WHALE MUSEUM NANTUCKET

BRAND LIGHT POINT

Comme dans un tableau de Nicolas Odinet...

Louez un scooter poussif pour traverser l’île et voici l’océan où se nichent quelques spots de surf au bord des longues plages… Euh… là, la mer était trop agités pour les surfers !

SIASCONSETSIASCONSETSIASCONSETSURFSIDE BEACH

SURFSIDE BEACH

Si l’envie d’un running matinal sur Cliff Road vous prenait, ne vous étonnez pas de vous faire dépasser puis de recroiser un papa-runner poussant son baby bien emmitouflé dans la poussette-cross, ou un groupe de desperate housewife marchant d’un pas décidé tout en devisant gaiement. Il ne faut pas hésiter à emprunter de temps à autres les chemins qui descendent sur la plage pour découvrir de magnifiques villas surplombant une mer étale… Il est un peu difficile de courir dans les dunes et le sable rentre dans les chaussures, mais le panorama véritablement cinématographique en vaut la peine !

CLIFF ROADNANTUCKET CLIFFS

SUNRISE AT NANTUCKET CLIFFS

SUNRISE AT NANTUCKET CLIFFS

SUNRISE AT CLIFF ROAD

SUNRISE AT NANTUCKET

RUNNING AT NANTUCKETWAITING FOR A LETTER

Vous cherchez une adresse ? Le 21 Broad, juste rénové, nous a ébloui ! L’accueil y est des plus charmants.  Si la chambre était petite avec un plancher légèrement en pente mais dotée d’un bow window lumineux, le décor design de cette belle maison traditionnelle est très chouette. Les petits-déjeuners sont copieux et délicieux avec les muffins et feuilletés aux cranberries et framboises maison et à quatre heures, apparaissent cookies et boissons gentiment offerts…

21 BROAD

21 BROAD

21 BROAD

21 BROAD

CHAMBRE 21 BROAD

BREAKFAST AT 21 BROAD

NIGHT AT 21 BROAD

Mais il faut quitter cet endroit paradisiaque avec la certitude de revenir un jour… Le dernier sunset des vacances sera à Newport dans le sillage des plus grands marins…

SUNSET AT NEWPORT

Commentaires sur VISA pour l’Image

P1030253

Avec Visa pour l’Image, Perpignan est le centre du monde du photojournalisme. Le poids des photos sur les murs de la ville, le choc de retrouver avec du recul les moments dont les images sont passées en boucle sur nos écrans (Days Japan) ou de découvrir des reportages terrifiants de violence (Enfants guerriers d’Ed OU, Côte d’Ivoire de Issouf SANOGO ou Afghanistan de Joao SILVA), amusants ou décalés (Angleterre version non censurée de Peter DENCH), attendrissants ou époustouflants de beauté (Birmanie de Chien-Chi CHANG ou Ocean Soul de Brian SKERRY) ou les lauréats World Press Photos 2011 ou meme des clichés du magazine de l’Armée de Terre !

P1030246

P1030260

P1030247

P1030245

P1030231

P1030235

P1030244

P1030258

P1030226

P1030237

P1030239

P1030232

P1030233

P1030256

P1030255

Visa offre aux photos-reporters de toutes nationalités l’occasion de se retrouver chaque année durant quelques jours loin des conflits, c’est fête ! Certains sont exposés, ils ont alors la chance de présenter leur reportage et de témoigner de façon plus complète et plus fouillée qu’avec LA photo qui a fait la une de l’actualité, ou les quelques photos parues dans un magazine. Certains dédicacent leurs ouvrages. Quelques uns sont récompensés par un Visa d’Or ou autre prix reconnu par la profession.

P1030249

Il arrive parfois, qu’une personne ayant fait la une de la presse mondiale, vienne témoigner lors de Table Ronde ou conférence. Cette année Yoko SUKIMOTO, la madone du tsunami, est venue raconter l’odyssée pour retrouver son fils.

YOKO SUKIMOTO VISA
Photo du photojournaliste Tadashi OKHUBO

Les expositions sont encore ouvertes au public toute la semaine. Et si vous cherchez un livre photo, il est ici, meme les japonais ont fait leurs emplettes !

 P1030251

P1030252

P1030250

Commentaires sur Jazz à Saü

Un jeudi férié, le ciel qui se dégage juste à temps, une cave et des vignerons accueillants et dynamiques, un groupe de musiciens passionnés, deux artistes peintre, l’une que je découvre qui exécute une toile en directe au rythme des mélodies, l’autre que j’apprécie déjà énormément qui expose dans le chai à barriques, une dégustation, un rivesaltes ambré partagé avec des amis… Ce 8ème Printemps de l’Aspres est un excellent cru ! 

P1000483_small

06

P1000558_small

P1000559_small

P1000560_small

Le 26 juillet, le Domaine du château de Saü accueillera un autre concert, classique celui-là, et une autre exposition… À suivre !!!

Commentaires sur Un samedi particulier à CERET

Dans la capitale du Vallespir, le samedi matin, c’est marché…

Mais aussi l’occasion de découvrir une jolie boutique, Kikou Shop… Oups, je n’ai pas encore de photo ! Accueillante et chaleureuse, Nathalie y présente les créations colorées de Petits Démons et autres créatrices d’ici et d’ailleurs

Et ce samedi, c’était le vernissage de l’exposition de Patrick LOSTE au Musée d’art moderne. Cave Canem. Sur le thème de la frontière puisque l’artiste et la conservatrice du musée sont tous les deux des enfants de la frontière.

LOSTE_CANEM

Décliné en trois chapitres, les hommes du milieu, policiers et cerbères, les hommes de nulle part, clandestins et sans-papiers sur une longue fresque de 30 mètres et les demoiselles de l’autre côté, les prostituées de la Junquera… Sur de grandes toiles bachées qu’il travaille à l’encre et aux pigments dans son atelier ouvert sur la montagne, Patrick LOSTE nous emporte dans un monde d’ombres, de silhouettes dansantes qui se laissent deviner plus qu’elles ne s’imposent. Ses teintes sourdes, dans les gris colorés, sont parfois éclairées de touches roses et outremer, si ce n’est de larges taches blanches. Une série réalisée tout récemment sur papier accroche les visiteurs au détour d’une volée d’escalier… 

CIMG2473

J’ai zappé petits fours et muscat, pour déambuler dans la partie alors désertée du musée, celle qui m’émeut et me ravit à chacune de mes visites, les 35 coupelles de Picasso, toutes peintes entre le 12 et le 17 avril 1953 à Vallauris, une merveille sur le thème de la corrida, l’arène, sol i sombra et la série de croquis réalisés par Matisse à Collioure, barques catalanes et raccomodeuses de filets, d’un trait d’encre vif et sur…

COUPELLE_PICASSO_1COUPELLE_PICASSO_3COUPELLE_PICASSO_2COUPELLE_PICASSO_4
Cartes postales en vente au musée

Commentaires sur 2010…

Sans_titre_1

D’un concert à l’autre, en passant par un début juillet couleur corail, de chines en balades, d’expos en bricolages… L’année 2010 est passée à la vitesse de l’éclair…

Et maintenant, vive 2011 !

De tout coeur, je souhaite que cette nouvelle année vous soit douce, colorée, tendre, traversée de rires et joyeuse !

Commentaires sur Autres lieux, autres photos…

Deux expositions (détails ICI) de Pierre CORRATGÉ à PERPIGNAN…

Les yeux ouverts, New-York

BLOG_2010_019

Interventions, qui présente des photos de modèles évanescents et beaucoup de photos prises depuis un certain petit coin de paradis

BLOG_2010_018

Intéressantes juxtapositions qui offrent des distorsions telles que le rivage apparait parfois comme une île…

À voir, l’une et l’autre, jusqu’au 6 novembre…