Commentaires sur Déferlantes … Troisième soirée… inoubliable !

Tout avait bien commencé, et même si THE VACCINES et leur brit pop-rock étaient particulièrement bruyants, je réussis à récupérer un peu de sommeil sur un coin de couverture…

P1010621

P1010622

The TWO DOOR CINEMA CLUB aux sonorités plus electro, comme ICI, et au look très irish, prennent la suite. Ma foi, ça s’écoute plutôt bien…

P1010623

P1010624

Ça continue à aller mais le groupe suivant, les new-yorkais de TV ON THE RADIO, ne m’emballe pas… Remarquez quand même un certain détail en fond de scène… couleur kaki… oui, des bâches !

P1010634

P1010646

AaRON et leur musique pop à souhait un brin électro, leur bonne humeur, leurs fumées de scène me plait toujours autant. Pas qu’à moi d’ailleurs, une troupe de jeunettes parfois armées d’appareils dentaires se trouvent juste devant la scène, se balancent en balançant des bras au-dessus de la tête et en prenant des airs émanourés, merci pour les vidéos pfffff, hurlent à chaque sourire du chanteur Qu’il est beauuuuu… entends-je… Eux terminent en se faisant photographier devant le public.. J’y suis !

P1010647

P1010653

P1010659

P1010673

P1010674

P1010675 P1010677

P1010686

P1010694

P1010702

AARON DEFERLANTES
Photo de leur site

CALI est chez lui, et ça se voit ! Public enthousiaste et un concert parfait avec juste une averse, pas très longue qui fait quand même sortir les KWay de ceux qui ne les ont pas laissé en voiture comme moi et il manquait quand même Roberta! Comme ICI en format festival un peu plus court, 1h30 quand même avec montée pagailleuse des photographes sur scène en début de show et slam sur le public, et l’enthousiasme du jeu à domicile ! Vidéos ICI, ICI, ICI et Cantona ICI

P1010725

P1010710

P1010715

P1010733

P1010706

P1010723

P1010739

P1010728

P1010719

P1010743

FOALS… Euh… je suis partie me balader, faire un peu de relationnel (un coucou à Balbino avec une pensée pour Gisou) et déguster quelques breuvages locaux…

P1010749

ARCADE FIRE pour clôturer le festival… Whaouh ! Mais ARCADE FIRE sous l’orage pour clôturer le festival, c’est dantesque ! En effet, au cours de leur prestation, une grosse goutte, deux grosses gouttes puis le ciel nous tombe sur la tête, les éclairs pas loin sur la mer derrière la scène, une choriste qui se met au piano pour jouer Singing in the rain le temps que les techniciens couvrent le matériel, des artistes qui nous remercient de rester, qui écourtent un peu le show mais qui ensuite viennent nous saluer d’un Wake up improvisé du balcon qui surplombe la grille de sortie du public et même qui nous arrosent encore… Sacrés canadiens ! 

P1010771

P1010765

P1010783 P1010785

P1010774

P1010777

Nous finissons trempés jusqu’à la moëlle avec des converse qui font spounf à chaque pas et le jean collé aux fesses, mais avec les KWay secs et d’impérissables souvenirs !

 P1010787

Commentaires sur Déferlantes… le retour… première soirée

Il n’est pas toujours mauvais d’avoir des habitudes…

P1010275

P1010278
Euh… avec modération, bien sûr !

Il est agréable de retrouver sur scène LILLY WOOD AND THE PRICK, la voix grave, un peu éraillée et le sourire de Nili, à voir ICI

P1010241 

P1010244 P1010246

P1010264 P1010250

P1010269

P1010260

Il est plaisant de découvrir CONCRETE KNIVES et leur pop attitude acidulée avec une chanteuse en short à fleurs… Da da dadadada da da dadadada, le reste des paroles m’a échappé mais j’ai beaucoup apprécié l’ambiance !

P1010276

P1010280

Il est une attente comblée par le sourire, la rock attitude zen en tenue estivale, la peau bronzée et pailletée, l’énergie de la belle ZAZIE, avec en prime un tendre duo avec Renaud PAPILLON PARAVEL au sourire ravageur, Allez voir son site nous dit-elle… Vidéos ICI et ICI

 P1010291

P1010292

P1010296 P1010304

P1010308 P1010313

P1010310

P1010319

P1010325

P1010332

P1010334 P1010342

P1010350 P1010347

P1010302

P1010355

P1010356 

Il est soulant de revoir Mademoiselle K, sa vulgarité et sa gesticulation, on passe le temps comme on peut en photographiant autour de soi, trop de bruit pour dormir un peu…

P1010360 P1010284

P1010366 P1010361

P1010288
Devinette à suivre : À qui la batterie ?

Il est étonnant de voir Gaetan ROUSSEL et sa joyeuse troupe se balader entre rock et électro, sauter en faisant des grands écarts, mettre tout le parc au clap bras en l’air ou chanter Psycho Killer pour nous rappeler de bons souvenirs

P1010381

P1010370P1010377

P1010385P1010380

P1010390

P1010391

P1010394

Il est un jeune prodige de la pop anglaise, Julian PERRETTA allume des étoiles dans les yeux des jeunes filles … Pop polop popop polopolopop polop popop pololop et reprend fort bien Come together ou Miss You

P1010403

P1010431 P1010400

P1010406 P1010418

P1010424

P1010440

Et il est inimaginable de jouer sur des guitares en moumoute blanche, les ZZ TOP l’ont fait, et ont repris leurs succès comme La Grange avec des chorés très datées eighties !

P1010465

P1010445

P1010453

P1010451

P1010464

Allez… Un peu de repos pour l’APN maintenant avant d’attaquer les soirées de lundi et mardi !

Commentaires sur Déferlantes 2010… en images et sans paroles…

Sans paroles ou presque, car au contraire des deux derniers posts, je n’ai pas commencé à l’écrire sur le coup… Les souvenirs se sont estompés. Restent quelques photos, quelques vidéos…

GENERAL ELEKTRICS que j’avais bien aimé, PONY PONY RUN RUN ou PPRR que j’ai adoré à l’heure du goûter et pas encore de l’apéro avec leur polo Lacoste et leur fameux Hey You, OKOU (euh, je me souviens pas trop ce qu’ils faisaient mais ce devait être bien car j’ai pris des photos !), SAEZ, je-fais-mon-show-un-point-c’est-tout-pas-un-mot-pour-le-public, les papy du rock DEEP PURPLE qui auraient bien aimé avoir une machine à pop corn dans les loges mais qui font un super show entre Black Night et Smoke on the Water and fire in the sky tom tom tom tomtomtolom tom tom tom tolom, et GOSSIP que j’ai vu de loin

CIMG9194

CIMG9207

CIMG9206

CIMG9226

CIMG9223

CIMG9228

CIMG9236

CIMG9253

CIMG9254

CIMG9263

CIMG9278

CIMG9287

Et voilà, mieux vaut tard que jamais, c’était 2010… Arrive maintenant 2011 avec une grosse programmation, jugez, ARCADE FIRE, JOE COKER, ZZ TOP, ZAZIE, MORCHEEBA, Gaëtan ROUSSEL, Lily WOOD and the PRICKS, CALI, AARON et les jeunettes attendent Julian PERETTA avec impatience…

Commentaires sur Je dis M… Mister Mystère…

Un concert exceptionnel nous a-t-il annoncé…

Déjà, une première partie sympa, avec un groupe GOASTT, qui allait nous emmener très loin… En effet, musique parfois planante, d’un groupe dont le chanteur s’exprime fort bien en français avec un charmant accent anglais et qui joue ensemble sur scène pour la deuxième fois seulement.

CIMG1868

Mais, je vous pose la question que je me suis posée au début de la soirée, qui se cache sous ce chapeau et derrière le micro ? C’est Sean LENNON ! Charlotte, sa petite amie, avait fait de très jolies couettes !

Bon, je ne suis pas venue pour une première partie, fut-elle avec le fils d’une idole !

CIMG1869

C’est une texte récité par Andrée CHEDID qui ouvre le concert de M. Son entrée est magnifique, il traverse l’immense M qui servira tout au long de la soirée d’accès à la scène.

Quelques chansons et très vite il met une ambiance de feu. Fendant la foule (ce garçon est fou !), il traverse la salle de part en part (vidéo ICI), seul avec sa guitare, pose parfois pour une photo, fait un petit solo et revient sur scène.

CIMG1876

en poussant trente petits Aïe. 

CIMG1891

CIMG1898

CIMG1916

Les jeux de lumières sont très travaillés, les trouvailles scéniques sont formidables, le son parfait, ses tenues déjantées. Il chante en duo avec sa soeur Anna CHEDID, un très tendre Ma belle étoile, son frère Joseph l’accompagne à la guitare, il dédicace un titre à sa grand-mère… C’est un peu une affaire de famille !

CIMG1883

Ce qui est remarquable, c’est son respect, sa proximité et sa gentillesse pour le public comme on en voit rarement. Il fait monter des spectateurs sur scène pour danser avec lui, donne un cours de guitare à un petit ALOÏS ravi, revient chanter unplugged pour le troisième rappel sur une avancée de scène un medley de quelques uns de ses tubes… 
L’équipage, comme il le nomme, 60 personnes sur la route quand même, est à l’avenant du personnage. Impliqué, gentil quand j’ai essayé d’obtenir une set-list, (on peut toujours rêver !) et très pro. La bassiste avec sa petite robe bleue a fait pétiller bien des yeux lors d’un solo de charme…
CIMG1917

CIMG1924

Bon… Alors, tout ça, est-ce que ça fait une soirée exceptionnelle ? Oui, bien sûr, me répondrez-vous… Mais, et c’est très fort, elle le sera encore plus…

Car Ah que coucou, qui voilà ? Notre Jojo national (attention, moi, je l’aime bien, alors pas trop critiquer, please !). C’est avec M qu’il fait son retour sur scène. Peut-être le savez vous déjà, car même Inter, France 2 et d’autres en ont parlé dans leurs journaux ! Toujours est-il qu’après tous les ennuis qu’on lui connait, Johnny HALLYDAY a encore la forme et la voix. Le duo qu’il fait avec M est un blues de chez blues (vidéo !). Peut-être un des titres que M a écrit pour le nouvel album que Johnny prépare ? P**** c’est génial, ai-je entendu crié pas loin de moi par un gars qui était au bord de la pâmoison !

CIMG1911

CIMG1909

Whouh!!!!!

CIMG1920

CIMG1933

CIMG1939

Quelle gentillesse de quitter la scène avec ces quelques mots…

Je dis (j’)Aime !

 

 

Commentaires sur Electro mais pas trop…

Dans la salle que j’aime, soirée d’un genre inhabituel pour mes oreilles. Avec deux premières parties…

La première première partie de CASCADEUR, jeune homme aux épaules étroites, aux compositions intellos dans un univers masqué et mais assez créatif… Un peu space, on va dire !

CIMG1571 CIMG1582

La deuxième première partie avec Les ANORAAK, trois jeunes bien propres sur eux, des habitués de première partie du groupe vedette. On peut toutefois retirer sa veste, ils font chauffer l’ambiance et les demoiselles du premier rang portant encore appareil dentaire se déchaînent. En les écoutant, je repensais à Daryl HALL et John OATES, en version plus électro…

CIMG1587

Et, dans la brume électrique, voici les vedettes de la soirée, les PPRR, soit les PONY PONY RUN RUN. J’avais aimé leur prestation lors des Déferlantes cet été (je sais, été bien rempli, automne idem, et je ne vous ai pas encore parlé des Déferlantes 2010. Belle édition. D’ailleurs, j’ai déjà acheté mon pass pour les Déferlantes 2011 et un jour, ça n’a rien à voir sauf le nom, je lirai les Déferlantes de Claudie GALLAY). Je voulais voir s’ils allaient encore venir sur scène en polo Lacoste. Et bien, non !

CIMG1599

CIMG1596 CIMG1606

CIMG1602

Mais toujours cette présence particulière qui arrive à faire lever les rangs du fond de salle ou asseoir tout le public lors d’un morceau avec longue intro plus calme. Parce que dans l’ensemble ça bouge bien. Et les demoiselles sont au bord de l’hystérie. Je délaisse mon deuxième rang, chance pour les filles du troisième pour garder toutes mes chances de rentrer sans bleu ni coup ni pied écrasé.

CIMG1611

CIMG1612

Le pauvre Antonin dont c’est l’anniversaire aujourd’hui  au clavier avait des problèmes de micro. Rouky tentait de les régler et ça s’est terminé au gros scotch (pas en bouteille, hein ? en rouleau !)

CIMG1609

Hey You arrive,

Ouf, j’ai bien fait de quitter le devant de la salle. C’est l’hystérie !

Ouf, j’ai bien fait de me reculer, c’est l’hystérie !

CIMG1618