Commentaires sur Nous aimons bien cet endroit …

On pourrait penser que ce ne sont là que quelques paroles d’un chanteur que j’aime bien, c’est un petit coin de paradis, où il fait bon dîner …

CHIRINGUITO__13_

CHIRINGUITO
Le Chiringuito,
Plage Nord à TORREILLES

Mercredi, mer agitée, air plus iodé que d’habitude et enchantement toujours aussi présent …

CHIRINGUITO__6_

CHIRINGUITO__10_

CHIRINGUITO__8_
Grosses vagues qui ne gênent pas les pécheurs au loin,

CHIRINGUITO__12_
Et vent qui décoiffe les filles qui marchent sur la plage …

Commentaires sur Voix de Femmes à Maury, saison 2009 # 1

Petite pause dans mon périple ensoleillé, retour en pays catalan, après l’USAP, j’attaque les festivals ! Ravie de retrouver ce rendez-vous à Maury

VOIX_DE_FEMMES__1_

En l’absence de saucisse dans du pain comme les autres années, j’avale comme si j’avais faim une grande assiette de curry de légumes bio … Flower power, les assiettes, tout comme l’affiche !

VOIX_DE_FEMMES__3_
VOIX_DE_FEMMES__4_

VOIX_DE_FEMMES__69_

Trois belles artistes ce premier soir sur cette scène au milieu de la montagne et des vignes …

VOIX_DE_FEMMES__13_

C’est la pétulante Zaza FOURNIER qui ouvre le bal avec son accordéon, sa gouaille et sa bonne humeur.

VOIX_DE_FEMMES__19_

VOIX_DE_FEMMES__26_

Textes amusants, la belle aime les mots, elle est très bavarde et drôle entre deux morceaux. Elle nous emmène dans son univers gai et coloré, mais peut également interpréter avec brio les chansons d’autres auteurs, comme avec un très rock’n’roll Heartbreack Hotel d’ELVIS (à l’accordéon, faut le faire ! … voir la vidéo ICI ), ou un tendre et magnifiquement interprété Les Vieux du grand JACQUES … 

Entre en scène ensuite, la jolie Maud LUBECK. Presque entièrement cachée derrière son piano droit, elle nous livre timidement son profil, et c’est d’une voix douce et claire qu’elle nous emporte dans un monde poétique et léger.

VOIX_DE_FEMMES__30_

VOIX_DE_FEMMES__31_

Et sept ou huit chansons plus tard, (après un rappel qu’elle semblait ne pas attendre, nous avons même dû revoter pour une de ses chansons, répertoire du soir épuisé !) après un merci dans un souffle, c’est quasiment sur la pointe des pieds, un peu comme si elle sortait d’une audition au conservatoire, qu’elle nous laisse … complètement sous le charme !

Mais la belle, qui m’était jusqu’alors inconnue, m’avait déjà intriguée … Sur la plaquette du festival, j’avais lu qu’elle avait enregistré un duo avec … Vincent DELERM (ce qui a fait dire à une de mes proches … Tu regrettes de ne pas savoir chanter, hein?!). Alors, j’ai voulu en savoir plus … Après sa prestation, elle était seule sur le côté de la scène, et je l’ai retrouvée. J’apprends qu’elle n’en est qu’à sa dixième scène (encore compte-t-elle les deux représentations dans un café, mais il y a aussi Les Trois Baudets et Le Divan du Monde), et c’est un petit défi pour elle que ces Voix de Femmes ! Très heureuse d’avoir été retenue pour ce festival qui porte chance, me confie-t-elle … Quant à l’enregistrement du duo avec VD, elle a su qu’il avait aimé sa maquette (elle n’a toujours pas enregistré de CD!), elle lui a donc proposé ce duo, ce que l’on comprend parfaitement tant elle a du talent et leur univers sont proches. Elle a été très touchante, me demandant même des conseils (euh … peut-être saluer le public à la fin ?) me confiant qu’on avait jamais tapé dans les mains sur une de ses chansons comme ce soir et me signant son premier autographe ! Merci et longue route à toi !

VOIX_DE_FEMMES__82_

Pendant ce temps, Ariane MOFFATT déboulait de son QUÉBEC natal pour nous envelopper dans une ambiance électro-pop. Avec son joli sourire, son accent charmant, ses mélodies dansantes, elle a emballé le public par son énergie et sa joie d’être sur scène.

VOIX_DE_FEMMES__44_

VOIX_DE_FEMMES__48_

VOIX_DE_FEMMES__51_

VOIX_DE_FEMMES__47_

Dans son rappel, elle a repris fort joliment son tube Je veux Tout, en version acoustique, c’était très beau et ça calmait bien pour le retour !!!! 

Et vivement le lendemain !

Commentaires sur Oui, je l’avoue …

Même pas besoin de torture pour mes aveux … OUI, je suis retournée voir Vincent DELERM en concert !!!! et c’était aussi bien qu’à SÉRIGNAN (où les enseignes sont aussi décalées que celle que je vous donnais en indice) même après son passage chez le coiffeur et malgré les très mauvaises qualités acoustiques de la salle, allez, je cafte, le Ramier à TOULOUSE. Toujours enchantée par son univers (chansons, textes, décors très complémentaires) et son spectacle très écrit mais drôlement bien joué. Par ses intermèdes qui se rapprochent du sketch (excellentes explications sur le choix d’une place dans un salle de cinéma ou sur l’utilité du générique de fin ICI) ou qui partent en live comme avec la fausse coupure publicitaire (films style Jean MINEUR des années 60 projetés sur un écran) et vraie distribution de Michoko dont les papiers froissés craquent en emplissant la salle de petits bruits métalliques. A nouveau, moments de pur bonheur, j’ai encore craqué pour l’interprétation de l’Amour en fuite en « duo » avec Alain SOUCHON …

TLS_DELERM__2_

TLS_DELERM__1_ TLS_DELERM__7_

TLS_DELERM__15_

Commentaires sur SÉRIGNAN by night

Redécouvrir entre chien et loup, puis la nuit, un endroit que j’avais aimé de jour. Découvrir la mise en lumière des oeuvres de Daniel Buren. Tomber sur une fresque colorée que je n’avais pas vue la première fois sur le côté du musée …

SERIGNAN__7_ SERIGNAN__8_

SERIGNAN__6_ SERIGNAN

SERIGNAN__2_

SERIGNAN__11_

SERIGNAN__12_

SERIGNAN__13_

SERIGNAN__15_

SERIGNAN__17_

SERIGNAN__18_

SERIGNAN__20_

Qui a bien pû réaliser une telle fresque ???? La question vous taraude …Evidemment, je ne vais pas vous laisser dans l’ignorance … petite recherche … Ces 40 m2 de céramiques sont un don généreux de l’artiste islandais Errò. C’est intitulé Les femmes fatales … Il est vrai que les quelques hommes représentés n’y semblent pas toujours au mieux de leur forme !

Allez, quelques notes de musique pour Antoine Doinel, chanson reprise par Vincent DELERM durant le concert …


Commentaires sur Vincent DELERM à SÉRIGNAN

Arrivée en avance pour le concert, les techniciens sortent de la salle. Petite discussion sympa avec eux, les balances sont terminées, Vincent DELERM est parti dîner, et moi je leur demande s’il peuvent lui transmettre un courrier … car j’avais préparé une petit questionnaire au cas où je pourrai le rencontrer (oui, je sais, je suis une grande rêveuse …) ! Pas de problème, ils le retrouvent dans les 10 mn qui suivent et je pourrai le voir à l’issu du concert !

Après un spectacle très « référencé », le voilà qui sort des loges, tranquille, mains dans les poches et avec l’air de dire « Tiens, il se passe quelque chose ici … » … Comme si on attendait quelqu’un d’autre !!! Lorsque je me présente (par un techno, je sais qu’il a lu mon courrier), il me demande si j’en ai un double, car il peut me répondre ! Je suis scotchée, mais oui, j’ai un double et nous relisons les questions et … vous voulez tout savoir ??? Alors …

  • Même en été, il ne met pas les Michoko au frais,

  • La chanson A Naples, n’a aucun rapport avec la maladie d’Alzheimer, je pensais que oui …

  • Rose Bakery …. rue des Martyrs ou rue Debelleyme ? Les deux, même s’il va plus souvent au premier !

  • L’enfance absente de ses textes … Surement une petite bulle de bonheur protégée et son père en a beaucoup parlé,

  • Pas de nouvelles de Jean ROCHEFORT, son complice de la vidéo sous les avalanches, (je devais le voir en mars, mais représentation théâtrale annulée pour raison de santé) et même s’il en avait il ne me les donnerait pas (c’est bien, il est discret comme garçon !)

  • Bien qu’ayant passé son enfance en Normandie, il ne connait de Varengeville-sur-mer que le très beau parc des Moustiers, mais pas la merveilleuse petite église qui domine la falaise avec ses vitraux de Braque et l’étonnant tableau de Ciry,

  • Mathilde et Rodolphe n’ont jamais été ensemble et il les a retrouvé à la suite de son spectacle 2006 !

  • Vindel75020 qui met des vidéos en ligne, ce n’est pas lui, mais il le connait,

  • Je ne pourrai pas jouer de la flûte-à-bec avec lui sur le tacle de Patrick VIEIRA, mais j’ai pû lui poser mes questions …

Bon, je le conçois, il faut être fan pour poser ces questions « référencées » qui semblent n’avoir ni queue ni tête … et je n’en suis toujours pas revenue !!! Quant à la fille au premier rang qui n’a pas arrêté de prendre des photos (pas moi, j’étais au troisième!), il lui explique gentiment de poser un cache sur le voyant rouge qui s’allume à chaque mise au point, ça l’a un peu perturbé pendant le spectacle ! Il a vraiment été très classe et disponible (et sympa, et beau, et charmant …), même après 25 chansons sur scène !

DELERM_AUTOGRAPHES DELERM_AUTOGRAPHES_2

DELERM_SERIGNAN_AUTOGRAPHE

Et vous croyez encore qu’entre Modiano, Le coup d’soleil, Cosmopolitan, on ait vraiment choisi Châtenay-Malabry pour ce fameux 4ème rappel ????

Commentaires sur Vincent DELERM …

Assister à un concert de Vincent DELERM, c’est entrer dans son univers, sensible, décontracté mais en réalité réglé comme du papier à musique, très référencé, aujourd’hui très ciné dans une mise en scène impeccable, théâtralisée, avec trois grands musiciens multi-instrumentistes. C’est aussi chanter avec lui des chansons que l’on connait par coeur. Alors, pour nous surprendre, certaines sont totalement revisitées (Mes parents dont il a complètement changé le texte, Dans tes bras version rallongée …). C’est rire avec ses petites histoires intermèdes, c’est sourire de ses moues et haussements de sourcils, c’est admirer la créativité pour réussir à chanter des duos en solo ou changer régulièrement les décors. C’est se laisser bluffer par son art de laisser le public choisir le 4ème rappel, Châtenay-Malabry, le titre que je souhaitais …

DELERM_SERIGNAN__6_

Cinéma très présent avec tout d’abord un décor d’acteurs et d’actrices, ses références à Truffaut, Tati, la MGM, ses chansons directement inspirées du 7ème art, Deauville, Fanny Ardent, François de Roubaix et une touchante reprise de L’amour en fuite de SOUCHON …

DELERM_SERIGNAN DELERM_SERIGNAN__2_

DELERM_SERIGNAN__13_

DELERM_SERIGNAN__15_ DELERM_SERIGNAN__11_

DELERM_SERIGNAN__9_

DELERM_SERIGNAN__5_

Commentaires sur Martin PARR

Le name-dropping, vous connaissez, n’est-ce pas ? Il y a un chanteur qui en use pas mal dans ses textes, c’est … devinez … ça fait un bail que je ne vous en ai pas parlé … Ouiiiii !!!! Vincent DELERM ! Dans son dernier album, un titre : Martin PARR. En écoutant les paroles, je comprends que ce personnage est so british, mais je suis parfois d’une ignorance crasse et ce nom ne me dit rien. Alors, direction G**gle et je découvre que c’est un merveilleux photographe anglais.
La semaine dernière, en feuilletant un magazine, les accessoires des pages mode sont photographiés à Fès par … Martin PARR.
J’aime la photo, j’aime les couleurs de la médina, alors, pour le plaisir, avec un petit clin d’oeil à Too Banal, « photoeur de trouble » au Maroc (ICI et ICI), voici un aperçu du reportage et bien sûr la chanson de mon chouchou …

MARTIN_PARR

MARTIN_PARR__2_ MARTIN_PARR__3_

MARTIN_PARR__4_ MARTIN_PARR__6_

MARTIN_PARR__9_
Crédit photos : Martin PARR
pour Madame Figaro