Des râteaux, une berceuse et un dîner

Je suis toujours là !!! … Même si peu présente… et voici le grand retour d’un billet – concert.

Dans une salle où je n’étais pas encore allée et plutôt bien sonorisée malgré sa grande taille, Bénabar se produisait en cette fin de semaine.

SCÈNE BÉNABAR

Au programme des Râteaux que l’on aime bien se prendre, une Berceuse qui tourne au cauchemar, un Dîner bondissant (la salle sautait sur place) auquel on aurait aimé ne pas aller avec lui, des vieux sur des tracteurs À la campagne… Ses textes sont des petits morceaux de vie bien observés, joyeusement mis en musique, et l’on retrouve l’humour de ses chansons en apartés malicieux entre deux titres (genre Vincent Delerm, la mélancolie en moins !). Ses musiciens, dont certains l’accompagnent depuis 20 ans (c’est son anniversaire de scène cette année), semblent s’amuser autant que lui. Jolie section cuivre qui donne des ambiances jazzy et pêchues fort agréables et très rythmées.

BÉNABAR

BÉNABAR SCÈNE LA FORÊT

LES MUSICIENS DE BÉNABAR

Après deux rappels, tous se placent devant le rideaux de scène fermé, pour une chanson à cappella, une Bonne année hors saison qui se termine par le lancement de confetti aux couleurs métalliques… Le rideau s’ouvre pour laisser les artistes et les roodies saluer et  se referme peu à peu sur eux…

BÉNABAR BONNE ANNÉE

SALUT FINAL

Commentaires sur Un Chat Bleu, un cheval rouge et des chats bleus !

Après les éléphants gris-verts, et même si Delerm dans une de ses chansons dit à Chloé Si tes parents nous trainaient le WE faire du golf au Touquet, peut-être que tes parents on les verrait pas souvent…

Moi, je vous y emmène, au Touquet (j’imagine que Vincent D. n’est pas très gourmand) !

Emprunter la très courrue rue Saint-Jean (l’ai-je bien descendue peut-etre une préoccupation du WE !),

P1020660

Ecouter la fanfare qui provoque quelques embouteillages de 4×4 un peu plus haut,

P1020673

S’arrêter dans la boutique un brin désuète du Chat Bleu,

P1020774

08 NORD PDC

Aller jusqu’à la fameuse digue où j’ai appris à faire du vélo sans roulettes (euh…en mai 68 !) et rencontrer le cheval rouge,

P1020662

Puis, toujours cheveux au vent coiffée comme le petit cheval, descendre jusqu’à la plage…

P1020658

P1020666 P1020667 P1020668

P1020670

P1020669

J’aime me balader au Touquet, mais j’ai un gros faible pour la sauvagitude d’Hardelot

Mais à Hardelot, on ne trouve pas les chats bleus, petits feuilletés au chocolat noir, blanc ou au lait garnis de nougatine et de mousse pralinée !

P1020677

P1020679

Petit rappel si vous aimez Souchon… l’émission sur France Inter, il chante un baiser, c’est facilement podcastable… et c’est un régal à écouter !

Commentaires sur Du vide-grenier…

J’ai rapporté des médailles (oups, oubliées pour les photos…), un grand sac violet pour l’été en mode colorblock, une badge it… sans mode d’emploi mais avec les badges en kit, 

P1000583

du matériel de scrapbooking dont un petit tampon pucca, des étoiles réalisées dans l’atelier poterie d’un centre d’accueil pour handicapés et encore un livre de Philippe DELERM,

P1000579

pour le prix d’une demi-baguette, un étui à lunette rempli de petits bijoux dont certains ravissants… c’est juste dommage que je n’ai pas les oreilles percées !, 

P1000580

Sur la route, j’écoutais BRIGITTE que je vois en fin de semaine à MAURY, au festival que j’aime tant et ce qui allait pas mal avec l’humeur du jour !

Commentaires sur Toujours à Paris…

Début de semaine (dernière) sous le soleil… 

Traverser le pont pour enjamber la Seine puis passer quelques heures studieuses,

CIMG1310

CIMG1311

Partir en fin de journée nez au vent,

S’arrêter au Flore, se réconforter d’un breuvage à la menthe, s’amuser d’y voir Jean Rochefort en grande conversation (il ira lire son journal à la terrasse des Deux Magots) et se rappeler sourire au coin des lèvres l’avoir eu juste devant soi lors d’un concert de Vincent Delerm (du temps où je n’avais pas de blog, car vous en auriez entendu parler de ce concert avec un 4ème rappel juste pour le quart de la salle encore debout à battre des mains et donner de la voix pour qu’il revienne…),

Trouver une adresse colorée et moderne,

CIMG1313

Admirer une belle centenaire,

CIMG1301

CIMG1309

Et chercher une idée pour passer le temps le lendemain avant de monter dans un avion retardé !

Commentaires sur Jolie découverte

Benjamin BIOLAY, je connaissais peu, juste quelques titres entendus sur les ondes, et je me suis dit Pourquoi pas ?

CIMG9336

Pas déçue de la soirée ! Monsieur BIOLAY a de la présence sur scène, est plutôt sexy, c’est un musicien qui compose de fort belles mélodies, qui écrit des textes pas très drôles, un peu à la manière de CALI, en moins tourmenté quand même, mais assez beaux et ancrés dans la vie au quotidien. Ses musiciens l’entourent avec le sourire. Mention spéciale pour deux instruments que je n’avais jamais vu sur scène pop-rock, une harpe jouée par une jolie harpiste-violoncelliste et un Thérémine, qui produit un son genre scie musicale et que le clavieriste maitrise avec talent avec moult gestes des mains en lévitation au-dessus l’instrument.

CIMG9348

Côté répertoire, Merco Benz, La Superbe, Qu’est-ce que ça peut faire ? Mais aussi Jardin d’Hiver, titre qu’il a écrit pour Henri SALVADOR, ou encore Les Cerfs-Volants qu’il a déjà chanté sur la scène de la Cigale en duo avec Vincent DELERM et reprise très rock de A girl Like You…

Côté set-list… Y’a qu’à demander !

BIOLAY_SL

Et pour le programme de ce soir, il se murmure que Jack Sparrow sera auprès de sa belle. En se disant Pourquoi pas, je n’y crois que très moyen, mais au cas où, je serai au premier rang…

Commentaires sur 2009 …

De janvier qui déracine le mimosa à décembre qui me fait retrouver le nord sous la neige, une année pleine de bonheur, de rencontres, de découvertes, de couleurs …

2009_TER

En route pour 2010, que je vous souhaite tout aussi gaie, belle, créative et heureuse !

Commentaires sur Ce moment-là était vraiment bien …

Comme pour le Baiser, moment magique, non pas au bord de la plage de Malo-Bray-Dunes, mais dans un Zénith fort bien sonorisé, du grand SOUCHON. Sensible, généreux, bavard et drôle, ayant des théories sur Laurent VOULZY, Vincent DELERM et BENABAR (oui, oui … Delerm et Bénabar, et même des actrices qui se tortillent et voudraient chanter, veulent lui voler son Voulzy !), le thé vert et les filles à queue-de-cheval, bougeant, dansant, entouré de forts bons et jeunes musiciens, enchaînant les tubes et, cerise sur le gâteau, demandant au public de se rapprocher de la scène pour voir de près comment ils sont beaux sur scène …

SOUCHON__3_

Je ne me suis pas fait priée ! Comme une gamine, j‘ai 10 ans !!!

SOUCHON__5_ SOUCHON__9_

SOUCHON__11_

SOUCHON__14_

SOUCHON__17_ SOUCHON__18_

Rien ne vaut la vie …

Commentaires sur Quelque chose en lui de Bartleby

Donc le dernier DELERM, enfin Philippe DELERM, dont j’ai terminé la lecture ce WE …

DELERM_BARTLEBY

On retrouve la plume de l’écrivain, son roman est une succession de scènes, comme des nouvelles, qui seront en fait l’objet de posts pour le blog de son personnage principal, Arnold SPITZWEG … Un homme un peu seul, dans un Paris en été … J’ai aimé cette manière de décrire ses rencontres, les attitudes que l’on pourrait croiser dans la rue, au travail, j’ai aimé ses références littéraires, ses réflexions sur la nature de son désir de s’exposer ainsi sur la toile …

Et Bartleby, dans tout ça … C’est un personnage de roman qui souvent, dans la version originale en anglais répond « I’d prefer not to », lorsqu’au travail on lui demande de faire autre chose que la routine … Arnold SPITZWEG se reconnaîtrait-il en lui ?

Et j’ai craqué lorsque le personnage de Philippe DELERM cite trois mots « d’une chanson qu’il aimait » … et je les ai reconnus, moi, ces trois mots, c’est une expression dans une chanson de … Vincent DELERM ! Comme un écho à l’article lu ICI … Trop beau !!!

Certainement, un livre que l’on emporterait volontiers dans le wagon-bar d’un TGV, afin de lire quelques pages, assis sur un tabouret haut face à la vitre devant un café et le paysage qui défile …

Petit jeu pour obtenir toute ma reconnaissance éperdue …. Qui retrouvera ces trois mots dans la chanson que vous pouvez écouter ci-dessus ???

Commentaires sur Deux Delerm, sinon rien …

A la page 136 du magazine ELLE cette semaine, parce que je ne suis pas la seule à les aimer, je partage l’info que Zaza m’a gentiment transmise …

DELERM_PERE_ET_FILS
Crédit photo, ELLE, 2 octobre 2009

Une ITW croisée, de l’amour, du bonheur, des ressemblances, des différences et une vision commune de la vie, des gens et des instants …