Les Déferlantes #Trois soirées en un seul billet !

Juillet voit mon retour en terres catalanes pour d’excellentes raisons dont ce festival dans un lieu magique, véritable théâtre de verdure que les festivaliers et les artistes affectionnent.

Le cru 2014 a tenu toutes ses promesses. Ni la pluie de la première journée (qui s’arrête définitivement juste au moment du set d’Agnès OBEL), ni le vent de la troisième journée n’ont atteint le moral et diminué l’énergie de tous.

VALMY

PARC DE VALMY

La douce Agnès OBEL à l’ouverture du festival, l’énergie rock d’HOLLISIZ, BLONDIE toujours Atomic qui encore demande Call Me…

AGNÈS OBEL

HOLLISIZ
BLONDIEVanessa PARADIS présente un show rock et enjoué. Le beau Benjamin BIOLAY y est certainement pour beaucoup. Il l’accompagne sur scène au piano, à la guitare, au violon, au trombone (Dieu qu’il en a des qualités ce garçon !)… et se retrouve avec elle le temps d’une chanson qui déménage : La vie, c’est comme un tractopelle. Et quand la belle chante Il y a, ce n’est plus le beau pirate que l’on voit marcher juste devant… Séquence émotion également avec une jolie réinterprétation de Joe le Taxi, de Marilyn et John et de La Seine …
VANESSA PARADIS VANESSA PARADIS & BENJAMIN BIOLAY VANESSA PARADIS & BENJAMIN BIOLAYLe collectif FAUVE≠ est très attendu et ne déçoit nullement. Hauts les Coeurs pour Les Nuits Fauves ou Infirmière. Et Blizzard ne jette aucun froid !

FAUVE FAUVE

Mais quand INDOCHINE arrive sur scène à minuit 30 bien sonnés, la pelouse frémit et le super show sons, lumières, vidéos et confettis déchaîne les foules. CALI, à l’origine du festival, rejoint Nicola SIRKIS pour un duo Mandela Day/ J’ai demandé à la Lune que l’on chante aussi de bon coeur !

INDOCHINE NICOLA SIRKIS NICOLA SIRKIS ET CALI MERCI INDO

Le lendemain, les choses commencent en apparence très calmement avec la facétieuse GiedRé qui avec un air angélique chante des horreurs. Le très roots SEASICK STEVE livre un blues qui vient vraiment de là, tandis que SHAKA PONK se livre au jeu de l’interview sous le ciel qui devient gris plomb…GIEDRÉ SEASICK STEVE

SHAKA PONK

CHÂTEAU DE VALMYBack to the eighty’s avec les UB40 et Falling in Love with You, Red red Wide et le sublime Food for Thought. FFF prend la suite mais je ne suis pas très funk et j’attends de pied ferme …

UB40 FFF à VALMY

… -M- … Un set topissime, généreux, complice, souriant, bref… -M-agistral, -M-erveilleux et -M-agnifique ! … Petit slam dans le public au moment du Complexe du Corn Flakes et stress des bodyguards de la sécurité, interprétation de La Seine, comme la veille Vanessa PARADIS, entouré cette fois d’enfants, leçon pour apprendre à frémir de la main pour se sentir bien… Et quand, sur Ma Belle Étoile il nous demande de jouer avec nos téléphones en utilisant la petite lumière qui fait très jolie si tout le monde l’allume, on est à fond !

-M- -M-

-M-

-M-

Le  DJ catalan Raph DUMAS remplace au pied levé (prévenu à 16 heures !) The HACKER qui avaient raté le train et qui eux-même remplaçaient au pied levé (prévenus dans la matinée) GESAFFELSTEIN empêchés de se produire. Quelques notes de sardane ont ainsi résonné aux Déferlantes.

RAPH DUMAS

Et c’est l’heure de retrouver nos néo punks sortis d’interview. SHAKA PONK évolue en sautant et dansant dans un décor sublime en 3D avec the MonKey, leur créature graphique. Un peu énervés quand même et Wanna get free !!!!

SHAKA PONK SHAKA PONKEVEN IF, du rock sympa, ouvre la troisième soirée. CASCADEUR prend le relais. Pour moi, le seul avantage de ce garçon, c’est la possibilité de faire des selfies dans sa visière. Tandis que, côté VIP, Mathieu MADENIAN interview avec humour le directeur du festival. La prochaine grande vedette sera-t-elle Johnny HALLYDAY en 2015 ?

EVEN IF CASCADEUR MATHIEU MADENIAN ET DAVID GARCIA

Belle découverte avec le rock de YODELICE qui nous emmène dans son univers western. Keziah JONES apporte des airs funky. Bien de loin. C’est le moment d’aller saluer les cigognes puis de se placer pour le set suivant.YODELICE

KEZIAH JONES

CIGOGNES DE VALMYKEZIAH JONESCar Gaëtan ROUSSEL monte maintenant sur scène. Comme ici en 2011, toujours la pêche, efficace. La Simplicité lui va bien. Mais on aime aussi l’entendre interpréter Il y a, titre écrit pour Vanessa PARADIS et entendu deux jours plus tôt, ou son dynamique Help MySelf.

GAËTAN ROUSSEL GAËTAN ROUSSEL GAËTAN ROUSSEL

Les versaillais de PHOENIX arrivent et délivrent un bon moment de pop rock qui déchaine la fosse argelésienne. Les américains de MGMT sont plus cool, même si Kids donne des airs de dance floor à la pelouse de Valmy. J’ai bien aimé discuter avec leur team lumière et video. Ils s’étaient produits à Marseille et nous avons parlé des vignobles de Provence puis de New York que je rêve de visiter … Enfin, c’est Lily ALLEN, anglaise rousse vêtue d’une robe de sirène, qui clôture cette fort belle édition des Déferlantes.

PHOENIX

MGMT

ROODIE LUMIÈRE MGMT

LILY ALLEN

Merci David G. pour ces bracelets qui nous ont permis d’en voir un peu plus !

VIP VALMY

Quant à moi, sur le chemin du retour à la voiture, j’ai demandé à la lune si elle voulait encore de moi pour l’édition 2015… Je crois qu’elle a dit Oui !

PLEINE LUNE

Commentaires sur Dimanche Mar i Munt*

Port-Vendres le matin (comme ICI et ICI), un petit salut à Fenouil et Fenouille avant de chiner très raisonnablement sur les quais, juste quelques boutons en nacre et de la mercerie,

P1040171

P1040172

Puis le Conflent au pied du Canigou, en balade digestive…

P1040175

P1040176

P1040177

* Mar i munt : Plat traditionnel catalan (recette ICI de Jean PLOUZENNEC) où se mèlent en parfaite harmonie produits de la mer et produits de la montagne

Commentaires sur Full TdS pour quelques maniques de plus

Avec les chutes des plaids réalisés peu avant, des maniques comme ICI, toujours en Toiles du Soleil…

P1040050

P1040051P1040052P1040054

Venues poser sous le liquidambar, chaque jour un peu plus dégarni, où ombres, lumières et couleurs d’automne jouent dans le vent léger…

P1040061

P1040068

Alors que le Canigou resplendit de contrastes sous l’azur limpide,

P1040074
Hum, hum… si seulement l’eucalyptus de mon voisin pouvait disparaitre…

au-dessus des toits catalans, le ciel à l’est se charge de nuages lourds de la pluie qui devrait arriver en fin de journée…

P1040072

Je vous souhaite un doux week-end !

PS : N’ayant pas réussi à poster ce billet plus tôt (déblogage de CB, semble-t-il), je vous confirme la perspicacité des météorologistes ce matin… la pluie est bien arrivée !

Commentaires sur Full TdS

Avec les Toiles du Soleil chinées récemment et quelques chutes achetées ICI, il fallait bien faire quelque chose… J’ai trouvé un peu de temps entre deux, enfin trois concerts (oui, oui, je ne vous ai pas encore parlé ni de Balbino et ni de rock touareg mixé à de la world music vu cette semaine également) et le train-train quotidien, pour réaliser un plaid.

J’avais choisi de me cantonner sagement dans les tons de beige, écru et blanc cassé (j’ai lutté pour rester sage !)… J’en profite pour vous montrer mon liquidambar (ce qui me permet de voir que les feuilles tombent tardivement cette année, le 13 novembre 2008 il n’en restait que 7 sur l’arbre…) sur lequel quelques feuilles s’accrochent vaillamment malgré le vent.

P1040019

P1040020

P1040021

P1040022

Mais, quand il y en a pour un, il y en a pour deux et je me suis suis laissée aller avec un autre plaid, dans les mêmes tons agrémentés ça et là d’un peu de couleur !

P1040033

P1040029

P1040034

P1040031

Il me reste quelques chutes… En cours d’assemblage, à suivre donc !

Commentaires sur Le paradoxe du cerf-volant

C’est le deuxième ouvrage de Philippe GEORGET. Un roman policier qui commence par un KO. Mais qui donne furieusement envie d’assister à un match de boxe ! Une intrigue qui se noue autour de Pierre et qui va chercher ses racines entre serbes et croates dans la guerre en ex-Yougoslavie.

P1030747

Les personnages sont fouillés, l’histoire est fort bien construite, l’enquête est menée avec un excellent suspense, une pointe d’humour apporte un peu de légèreté à l’ouvrage. Petite note catalane avec une brève escapade de notre boxeur du côté du vignoble de Maury, la tramontane semble alors nous transpercer durant quelques pages… 

Et… il vous faudra attendre la page 267 pour découvrir ce que cache le titre !

En tout cas, je recommande (il n’y que la couverture qui ne m’emballe pas…) !… À s’offrir ou à offrir aux amateurs de polar…

Bonne nouvelle pour celles et ceux d’entre-vous qui avaient aimé le commissaire SEBAG du premier roman de l’auteur (couronné du Prix SNCF, je vous rappelle), il semblerait qu’au printemps prochain nous retrouvions l’inspecteur perpignannais pour une nouvelle enquête…

Commentaires sur Je vous emmène dans les Aspres

De bon matin, alors que le soleil se lève à peine au dessus de la mer,

CIMG4576

prenons la route

CIMG4578

qui arrive au pied du Canigou.

CIMG4575

Les Albères sont encore dans la brume…

Dans le village des sorcières, les ombres sont encore très longues…

CIMG4582

Les maisons se serrent les unes contre les autres, mais parfois, une respiration, une vieille grille qui s’appuie sur un pilastre de cayrou et un jardin qui s’abandonne…

CIMG4584

Évidemment, je ne suis pas rentrée bredouille de cette expédition matinale… et j’ai même un peu explosé mon budget habituellement très raisonnable !

CIMG4589

CIMG4591

Sur une serviette teinte cette semaine (à suivre…), un peu de matériel pour bricoler, pince, rivets et perles, un pot en faïence (dont j’ignore l’origine, si vous avez une idée je suis preneuse !), des petits cadres dorés, des toupies que je vais peindre et mon craquage total pour ce grand sac en cuir souple, avec de grandes poches intérieures pour pouvoir ranger chaque chose à sa place et les retrouver facilement sans avoir à tout retourner !

Commentaires sur Prix du Polar SNCF décerné à …

… Philippe GEORGET !

PRIX_POLAR_SNCF_GEORGET

POLAR_GEORGET

Mes copinet(te)s vous avez si bien voté et pourtant la tâche n’était pas simple, et Gilles SEBAG a si bien mené l’enquête que son auteur a été honoré de ce prix important pour lui… Pensez-vous devenir roman de gare ! euh… pardon Philippe… je veux dire que l’on peut trouver en bonne place dans les librairies en gares !

Juste récompense pour cet ouvrage fort bien ficelé, avec des personnages aux personnalités fortes qui nous emmènent sur les routes du pays catalan d’Argelès à Força Real… Et deuxième récompense, puisque L’été tous les chats s’ennuient avait déjà reçu le Prix du Premier Roman Policier 2011 de la Ville de Lens.

Allez, zou, maintenant on passe au second roman, Le paradoxe du cerf-volant !

POLAR_GEORGET_PARADOXE

Commentaires sur Dernières trouvailles…

Lors de puces de couturières…

CIMG4198

couleurs fraiches et printanières pour les TdS, un large coupon de vichy, des initiales qui me font rêver America, et d’autres qui me permettent si je mixe les deux ensemble d’avoir les miennes (!), le dernier MCI, puisque j’ai arrêté mon abonnement mais que je me laisse quand même tenter… des coeurs nacrés et des enfile-aiguilles pour contrer ma vue déclinante !

Puis dans un vide-grenier de village, ou plutôt et c’est moins glop, sur le parking d’un supermarché de village…

CIMG4291

Le gros achat du jour, c’est la sorbetière ! Elle a vraisemblablement très peu servi mais après test à vide, je la trouve un peu poussive au démarrage et plutôt bruyante (les copinettes, si certaines utilisent le même style d’engin, je veux bien savoir si le bzzziittt assez sonore semblant venir de la prise est normal !)… Mais si ça marche vraiment cela me permettra de réaliser certaines recettes régressives de Cyril Lignac comme l’orange givrée maltaise… J’ai déniché sous une table, dans le fouillis d’une caisse une étoile boite à musique des Petits Démons qui égrène des notes gainsbour(g)iennes ♫Des trous d’première classe, ♩des trous d’seconde classe ♩♩. Trouvé aussi pour rien du tout du fil argenté pour bricoler, du ruban, une boite remplie de tubes de perles, de fil… Mais mon coup de ♥ est pour un carnet d’élégantes cartes chinoises couleur sépia d’une valeur de 35 yuans et là, d’après le convertisseur g**gle, j’ai fait une bonne affaire !

CIMG4292

Commentaires sur Barrissements au pied du Castillet

Si,si… je vous assure, j’ai entendu les éléphants barrir et j’ai même pas fumé la moquette !

Allez, je vous explique :

Donc… La photo de départ, prise il y a un siècle

CIMG2454

Après placement des figurants, l’arrivée des éléphants sur la places (pour info Elégant et Brigitte comprennent l’anglais), plusieurs passages tranquilles (ouf, parce que moi, j’étais juste à côté des bêtes), prises de vue et vérifications, suivent alors les interviews du photographe et la pose des vedettes pour les journalistes.

DIVERS_BLOG_20111

La version finale sera dans le nouveau livre que Rémy MICHELIN est en train de concevoir et je pense que si on voit mes pieds de dos, ce sera beaucoup car je figure la personne au manteau clair qui apparait derrière la trompe du premier éléphant !!!

CIMG2458