Des râteaux, une berceuse et un dîner

Je suis toujours là !!! … Même si peu présente… et voici le grand retour d’un billet – concert.

Dans une salle où je n’étais pas encore allée et plutôt bien sonorisée malgré sa grande taille, Bénabar se produisait en cette fin de semaine.

SCÈNE BÉNABAR

Au programme des Râteaux que l’on aime bien se prendre, une Berceuse qui tourne au cauchemar, un Dîner bondissant (la salle sautait sur place) auquel on aurait aimé ne pas aller avec lui, des vieux sur des tracteurs À la campagne… Ses textes sont des petits morceaux de vie bien observés, joyeusement mis en musique, et l’on retrouve l’humour de ses chansons en apartés malicieux entre deux titres (genre Vincent Delerm, la mélancolie en moins !). Ses musiciens, dont certains l’accompagnent depuis 20 ans (c’est son anniversaire de scène cette année), semblent s’amuser autant que lui. Jolie section cuivre qui donne des ambiances jazzy et pêchues fort agréables et très rythmées.

BÉNABAR

BÉNABAR SCÈNE LA FORÊT

LES MUSICIENS DE BÉNABAR

Après deux rappels, tous se placent devant le rideaux de scène fermé, pour une chanson à cappella, une Bonne année hors saison qui se termine par le lancement de confetti aux couleurs métalliques… Le rideau s’ouvre pour laisser les artistes et les roodies saluer et  se referme peu à peu sur eux…

BÉNABAR BONNE ANNÉE

SALUT FINAL

Les Déferlantes #Trois soirées en un seul billet !

Juillet voit mon retour en terres catalanes pour d’excellentes raisons dont ce festival dans un lieu magique, véritable théâtre de verdure que les festivaliers et les artistes affectionnent.

Le cru 2014 a tenu toutes ses promesses. Ni la pluie de la première journée (qui s’arrête définitivement juste au moment du set d’Agnès OBEL), ni le vent de la troisième journée n’ont atteint le moral et diminué l’énergie de tous.

VALMY

PARC DE VALMY

La douce Agnès OBEL à l’ouverture du festival, l’énergie rock d’HOLLISIZ, BLONDIE toujours Atomic qui encore demande Call Me…

AGNÈS OBEL

HOLLISIZ
BLONDIEVanessa PARADIS présente un show rock et enjoué. Le beau Benjamin BIOLAY y est certainement pour beaucoup. Il l’accompagne sur scène au piano, à la guitare, au violon, au trombone (Dieu qu’il en a des qualités ce garçon !)… et se retrouve avec elle le temps d’une chanson qui déménage : La vie, c’est comme un tractopelle. Et quand la belle chante Il y a, ce n’est plus le beau pirate que l’on voit marcher juste devant… Séquence émotion également avec une jolie réinterprétation de Joe le Taxi, de Marilyn et John et de La Seine …
VANESSA PARADIS VANESSA PARADIS & BENJAMIN BIOLAY VANESSA PARADIS & BENJAMIN BIOLAYLe collectif FAUVE≠ est très attendu et ne déçoit nullement. Hauts les Coeurs pour Les Nuits Fauves ou Infirmière. Et Blizzard ne jette aucun froid !

FAUVE FAUVE

Mais quand INDOCHINE arrive sur scène à minuit 30 bien sonnés, la pelouse frémit et le super show sons, lumières, vidéos et confettis déchaîne les foules. CALI, à l’origine du festival, rejoint Nicola SIRKIS pour un duo Mandela Day/ J’ai demandé à la Lune que l’on chante aussi de bon coeur !

INDOCHINE NICOLA SIRKIS NICOLA SIRKIS ET CALI MERCI INDO

Le lendemain, les choses commencent en apparence très calmement avec la facétieuse GiedRé qui avec un air angélique chante des horreurs. Le très roots SEASICK STEVE livre un blues qui vient vraiment de là, tandis que SHAKA PONK se livre au jeu de l’interview sous le ciel qui devient gris plomb…GIEDRÉ SEASICK STEVE

SHAKA PONK

CHÂTEAU DE VALMYBack to the eighty’s avec les UB40 et Falling in Love with You, Red red Wide et le sublime Food for Thought. FFF prend la suite mais je ne suis pas très funk et j’attends de pied ferme …

UB40 FFF à VALMY

… -M- … Un set topissime, généreux, complice, souriant, bref… -M-agistral, -M-erveilleux et -M-agnifique ! … Petit slam dans le public au moment du Complexe du Corn Flakes et stress des bodyguards de la sécurité, interprétation de La Seine, comme la veille Vanessa PARADIS, entouré cette fois d’enfants, leçon pour apprendre à frémir de la main pour se sentir bien… Et quand, sur Ma Belle Étoile il nous demande de jouer avec nos téléphones en utilisant la petite lumière qui fait très jolie si tout le monde l’allume, on est à fond !

-M- -M-

-M-

-M-

Le  DJ catalan Raph DUMAS remplace au pied levé (prévenu à 16 heures !) The HACKER qui avaient raté le train et qui eux-même remplaçaient au pied levé (prévenus dans la matinée) GESAFFELSTEIN empêchés de se produire. Quelques notes de sardane ont ainsi résonné aux Déferlantes.

RAPH DUMAS

Et c’est l’heure de retrouver nos néo punks sortis d’interview. SHAKA PONK évolue en sautant et dansant dans un décor sublime en 3D avec the MonKey, leur créature graphique. Un peu énervés quand même et Wanna get free !!!!

SHAKA PONK SHAKA PONKEVEN IF, du rock sympa, ouvre la troisième soirée. CASCADEUR prend le relais. Pour moi, le seul avantage de ce garçon, c’est la possibilité de faire des selfies dans sa visière. Tandis que, côté VIP, Mathieu MADENIAN interview avec humour le directeur du festival. La prochaine grande vedette sera-t-elle Johnny HALLYDAY en 2015 ?

EVEN IF CASCADEUR MATHIEU MADENIAN ET DAVID GARCIA

Belle découverte avec le rock de YODELICE qui nous emmène dans son univers western. Keziah JONES apporte des airs funky. Bien de loin. C’est le moment d’aller saluer les cigognes puis de se placer pour le set suivant.YODELICE

KEZIAH JONES

CIGOGNES DE VALMYKEZIAH JONESCar Gaëtan ROUSSEL monte maintenant sur scène. Comme ici en 2011, toujours la pêche, efficace. La Simplicité lui va bien. Mais on aime aussi l’entendre interpréter Il y a, titre écrit pour Vanessa PARADIS et entendu deux jours plus tôt, ou son dynamique Help MySelf.

GAËTAN ROUSSEL GAËTAN ROUSSEL GAËTAN ROUSSEL

Les versaillais de PHOENIX arrivent et délivrent un bon moment de pop rock qui déchaine la fosse argelésienne. Les américains de MGMT sont plus cool, même si Kids donne des airs de dance floor à la pelouse de Valmy. J’ai bien aimé discuter avec leur team lumière et video. Ils s’étaient produits à Marseille et nous avons parlé des vignobles de Provence puis de New York que je rêve de visiter … Enfin, c’est Lily ALLEN, anglaise rousse vêtue d’une robe de sirène, qui clôture cette fort belle édition des Déferlantes.

PHOENIX

MGMT

ROODIE LUMIÈRE MGMT

LILY ALLEN

Merci David G. pour ces bracelets qui nous ont permis d’en voir un peu plus !

VIP VALMY

Quant à moi, sur le chemin du retour à la voiture, j’ai demandé à la lune si elle voulait encore de moi pour l’édition 2015… Je crois qu’elle a dit Oui !

PLEINE LUNE

Commentaires sur La voix de Rosemary

Douce, envoutante, grave, chaude, ronde, fifties, à donner le frisson dès qu’elle s’élève à capella…

P1040241

P1040242

P1040243

P1040267

Un moment de pur bonheur dans l’univers de la famille Moriarty que l’on attend toujours avec impatience et qui à nouveau ne déçoit nullement…

P1040268

Une setlist illustrée par Zim et par laquelle Arthur nous invite à les retrouver à Québec dans un standing theater cer je trouve toujours dommage d’être assis lors d’un concert…

Commentaires sur Balbino de retour !

Première scène (il y a quelques temps) avec son nouvel album, Evangiles Sauvages… Balbino (désormais, on ne dit plus Medellin) en grande forme, plus rock, comme ICI, un brin punk même, entouré de musiciens sympas. Le guitariste, David, noble catalan, Comte de Fourques, le batteur, Benja, très en forme tout comme ses cheveux et ses biceps, et disert après le concert et Sabrina, la bassiste lookée, douée et plutôt mignonne (mais qu’un certain gitan de Paname trouve un peu « chi*nte »)… Donc, exit René et son accordéon, Jean-Baptiste et sa guitare manouche comme lors des derniers concerts… Au grand dam de certaine, je le sais !

P1030946

Mais il se donne et on craque puis encore plus lorsque seul à la guitare, il reprend au rappel final un titre de Bernard Lavilliers Sax’Aphone…

P1030929 P1030930

P1030935

P1030941

P1030945

Et puis, notre tatoué s’adonne à une séance d’autographe, sur la setlist un tantinet artisanale pour moi, le batteur en profite pour papoter et signer lui aussi des autographes !

P1030956

SET LIST BALBINO

Commentaires sur Femme, Femme Voyage voyage Jusqu’au bout de la nuit !!!

25 ans… Un anniversaire qui réunit 6000 personnes pour danser et chanter avec ceux qui ont fait les tubes de l’année 1986 lors de la Disco Géante… Voici donc…

P1030834

celle qui nous a bien fait voyager…

P1030823

Desireless,

celui qui a atteint notre coeur,

P1030852 P1030854

P1030861

P1030860

Jean-Luc Lahaye,

et ceux qui nous ont entrainé au bout de la nuit,

P1030875

P1030881

P1030884

Émile et Image !

Les basketteuses du Perpignan Basket en jupettes comme sur les parquets poussent la chansonnette avec leur hymne officiel (ICI) et leurs musiciens rock,

P1030847

Evelyne ADAM qui fête aussi ses 25 ans d’antenne est venue avec sa Compil présenter son émission en direct du pays catalan…

P1030838

Les paillettes, la coiffure et le look eighties étaient de rigueur pour toute l’équipe ! 

P1030819

P1030899

Et comme on disait dans les années 80, ce fut une Sacrée Soirée !

Merci Monsieur le Directeur !!!

Commentaires sur Quand mon coeur faiblit…

Dans la salle que j’aime tant, au fond, serrée comme une sardine, à peine la place de lever le bras pour brandir l’APN… Excellent set pop-rock avec Peter KINGSBERY et Anna LACAZIO… Cock ROBIN is back !!!!!!!

P1030744

P1030741

P1030717

P1030736

P1030737

P1030724

 When your heart is weak… mais aussi The promise you made et Only the very best

Commentaires sur Abba revival !

Figurez-vous que l’autre soir je suis allée au camping… Non pas pour y passer quelques jours de vacances (je vous rappelle, je reviens du TMB) mais pour une soirée avec le groupe ABBA… enfin, avec la troupe du Syppox Théatre, qui reprenait ce soir-là, la comédie musicale Mamma Mia.

P1030352

J’en suis sortie bluffée par le professionalisme des danseurs. Chorégraphies impeccables, chansons presque toujours parfaites avec les musiciens en live, décors ingénieux et recherchés, costumes nombreux et bien à paillettes. Il n’y a que le jeu d’acteur qui est parfois un peu, j’allais dire faible, mais en fait, c’est plutot un peu criard. Juste un tout petit peu.

P1030328

P1030324

P1030340

P1030320

P1030337

P1030356

P1030353

P1030364

Commentaires sur Dernier concert de l’été…

Pour moi, pour lui et ses musiciens aussi… sous une température enfin estivale !

P1020206

Elle et moi ne sommes pas seules à l’attendre !

P1020210

P1020225

Et voici l’entrée sur scène de Jean-Louis AUBERT…

P1020213

Dès cet instant, ce n’est que frissons de bonheur, sourires sur ses lèvres, sur les notres, rock attitudes à la TÉLÉPHONE et douces ballades comme dans ses derniers albums, sauts sur place… et je suis certaine qu’il a chanté durant au moins 3 secondes Il y a un monde ailleurs rien qu’en me regardant ! Ben oui… Belle reprise hors set list Dis quand reviendras-tu ? parfois juste murmurée… Quant à Marcelle… elle a vraiment un drôle de prénom !

P1020235 P1020266

P1020320 P1020313

P1020244

P1020325

P1020287

Ses musiciens sont au top. Un trio de cuivres, un duo de guitaristes, un bassiste, un clavier et un duo de batteries dont une un peu plus percu… L’un des batteurs était en grande forme avec moults tortillement et trémoussements dansants et hauts lancer de baguettes qu’il ne cherchait mème pas à rattrapper

P1020290

P1020273

P1020303 P1020231

P1020252 P1020257

P1020282 P1020289

P1020299 P1020294

Et toujours la même énergie, la même générosité et la même envie lors des rappels… avec une petite surprise avec une impro Superstition

P1020353

P1020359

P1020366

P1020342

P1020390

Et c’est meme pas fini, un dernier rappel…

P1020394

P1020402

Voilà, c’est fini, nous chante-t-il finalement…

P1020410

Merci le balladin !

P1020448
En demandant la set list, j’ai meme eu le médiator !