Commentaires sur Atrocité de l’Histoire

CIMG4120

S-21, Musée du GénocidePhnom Penh, Cambodge

Je ne pensais pas faire de blabla pour accompagner mes photos du Laos et du Cambodge, j’espère qu’elles parleront d’elles-mêmes, mais je suis sortie de cet endroit KO… 

Comment peut-on imaginer qu’un lycée, lieu de vie, d’éducation, de transmission du savoir, de rires dans la cour, de secrets échangés dans les couloirs devienne un centre de rétention, de tortures, de trahisons, de faux aveux arrachés (que répondre d’autre quand on vous demande 60 noms de traitres que les noms de ses voisins, amis ou de sa famille) suivis quand même d’exécution, de négation de l’être humain ? Voir l’exposition dans ces salles de classe, de ces centaines de visages, tristes, inquiets ou encore un peu rieurs, alignés côte à côte, car ils étaient presque tous photographiés à leur arrivée, certains ne l’ont été qu’après le passage dans les mains de leurs bourreaux,  se dire que pas un n’en a réchappé, jeunes, vieux, intellectuels (il suffisait de porter des lunettes), maman et leur enfant… 20000 disparitions à S-21. Comment un peuple arrive-t-il à vivre avec ce poids sur ses épaules ? Comment en 1975 et dans les années qui ont suivi, aucun pays ne s’est insurgé contre ces horreurs ?… Et cela résonne particulièrement avec les conflits actuels…

Si la beauté des paysages ou des visages m’ont enchantée pendant le voyage, cette visite lors du temps libre qui nous était accordé m’a profondément marquée.