Commentaires sur Deux Balbino, sinon rien …

Bon, quand je dis deux, ce pourrait être quatre … Car ces derniers temps …

1 – Je l’ai croisé ICI, (et aussi au cinéma, mais ça c’est du domaine du privé …)

2 – Il a également donné un chouette concert dans le cadre des Mercredis D’ARLES (-SUR-TECH). Un bel évênement qui a drainé la population de la plaine jusque dans la montagne du Haut-Vallespir (pas loin de l’endroit où on trouve des espadrilles et des TdS) plusieurs mercredis de l’été et parfois même le mardi comme pour Balbino. C’est l’occasion d’une petite balade … Trop tard pour succomber aux meilleures rousquilles du département, celle de Monsieur Touron …

ARLES_SUR_TECH

Un cadre surprenant pour ce concert, le Carreau de la Mine. Ancienne ville minière, la ville a conservé cette friche industrielle et la met depuis peu en valeur lors de concerts en plein air. Pour info, Tcheky KARIO et CALI ont ouvert la saison 2009.

ARLES_BALBINO_28

ARLES_BALBINO_28

Première partie avec Patricia DI FRAJA, qui a la chance de chanter avec un adorable jeune guitariste, Martin LAFOND et avec son accordéoniste et amie, Cécile MARQUES qui partait le surlendemain à LA RÉUNION jouer avec Olivia RUIZ sur scène.
Et ce soir-là, accompagné de son fidèle accordéoniste René MICHEL et du guitariste flamenco Jean-Baptiste MARINO, Balbino MEDELLIN a présenté de nouvelles chansons et enflammé les spectateurs avec ses chansons qui parlent tant aux catalans comme Gitan de Paname, L’Estaca et Perpignan … Juste quelques photos pour se croire encore un peu en été …

ARLES_BALBINO_28

ARLES_BALBINO_28

ARLES_BALBINO_28
Zaza pas peu fière avec Balbino le tatoué …

3 – Puis il a participé à un concert organisé par Mucovie66, cet été à PORT-VENDRES (euh … J’ai pas fini de vous raconter tout mon été, ça viendra avant Noël, je l’espère !)

4 – Et comme Balbino MEDELLIN est un peu chez lui ici, il est revenu sur la scène perpignanaise mardi (oui, oui, j’ai assisté à trois concerts en moins d’une semaine !).  Toujours avec son guitariste et son accordéoniste. Et toute son énergie, sa gouaille, sa belle voix rocailleuse, son regard qui accroche, ses textes  emprunts de sensibilité,  de poésie avec un côté populaire banlieusard. On sent qu’il dit vrai, qu’il a du vécu et que ses biscottos et ses tatouages sont peut-être là pour impressionner … Et on se demande comment cette balafre est arrivée sur sa joue (Euh … Balbino, si tu me lis, moi qui suis ton amie sur FB, tu peux te confier ici dans un com)

BALBINO_10

A sa demande, et parce qu’on en avait très envie malgré l’assise profonde et confortable des fauteuils bleus du palais des Congrés, c’est debout que nous passons une bonne partie de la soirée, à nous balancer en rythme, taper des mains et chanter. Le public, pas très jeune pourtant, s’enflamme ! Les TÉKAMÉLI, groupe gitan de Perpignan, le rejoignent le temps d’un très beau chant en partie a capella Mis Hermano, petit moment d’émotion dans la salle … Et que dire de l’ovation qui lui est réservée après les chansons Perpignan ou L’Estaca de Lluis LLACH (gare au mal de coeur en regardant la vidéo !), l’un des hymnes catalans ??? Du délire comme je n’avais jamais vu dans cette salle … Peu de temps auparavant, c’était pourtant du grand Mathias MALZIEU sur scène !

Cette vidéo pour Gisou, je sais qu’elle aime cette chanson …

BALBINO_10
Ma collec de conducteurs s’agrandit !

6 réflexions au sujet de « Commentaires sur Deux Balbino, sinon rien … »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>