Commentaires sur La petite histoire de mon tablier de peinture …

De manière étourdie et comme si je n’avais rien d’autre à faire, je me suis inscrite à un concours de peinture. Demain matin, je vais me retrouver sur une place dans un village du département, pour peindre à l’acrylique (technique totalement nouvelle pour moi) sur une bâche (support jamais utilisé par moi), sur le thème SOL-AIR … Petit défi personnel !

PAU_I_TREVA

Pour l’occasion, je vais revêtir mon tablier de peinture. Je vous en avais parlé ICI, voici sa petite histoire …

Nous habitions dans un immeuble en rez-de-chaussée à côté de Paris. Mis à part la gardienne mal aimable, nous avions comme voisins un couple d’adorables personnes agées. Lui toujours amoureux de sa femme (Le jour des 80 ans de Madame … Vous avez vu comme elle est jeune, 4 fois vingt ans aujourd’hui !), ils aimaient nos enfants (2 à l’époque, un troisième bientôt) et elle quémandait systématiquement à Fille Ainée un « bibi », laquelle lui donnait alors un bisou sans plus de façon … Nous les avons alors appelés Mr et Mme Bibi. Puis Monsieur Bibi est mort.

Un samedi midi, comme nous rentrions, Madame Bibi à sa fenêtre s’enquiert de ce que nous avions fait. Nous sommes allés voir une voiture, pour les conduites à l’école a répondu Mr FdB (qui ne savait pas encore qu’un jour, il serait appelé Mr FdB !). Mais il y a la mienne, nous a-t-elle répliqué, je vous la vends, faîtes-moi un prix !

Ok, ok … sa voiture, une vieille R16 (il y a vingt ans, ça roulait encore), dont Madame Bibi va faire tourner le moteur de manière très nostalgique de temps à autres dans le garage, à laquelle elle est très attachée, qui n’est plus côtée à l’argus et surement ne le sait-elle pas …

RENAULT_16

Mr FdB et son journal d’argus (juste pour lui montrer qu’elle n’a plus la côte, sa voiture …), moi et mon gros ventre nous nous rendons chez elle. Pourquoi apportez-vous ce journal, elle n’y est pas ma voiture !!! Surpris nous faisons néanmoins une proposition que nous jugeons raisonnable. Mais, c’est beaucoup trop ! Ecoutez, moi, je vous propose tant (un bon tiers en moins, quand même !) et vous mettrez la différence sur le livret du petit qui va naître (on a partagé entre les petits)!

Me voici donc en possession d’une R16 pour conduire Fille Ainée à l’école et son petit frère à la garderie de temps en temps … Le réservoir est un peu rouillé (le plancher aussi!) de n’avoir pas roulé pendant plus d’un an, la jauge du réservoir ne fonctionne pas, la peinture s’écaille, elle s’embue facilement sous la pluie … mais elle me permet de circuler et j’y ai récupéré, outre une matraque orange (!), la blouse de travail que Monsieur Bibi, à la retraite, avait laissé en voiture pour bricoler.

C’est ce tablier qui me sert depuis dès que je sors mes huiles. Il est assez ample pour que je puisse porter un blouson dessous lorsque je peints en extérieur en hiver, évidemment trop grand en été, raide de peinture par endroits surtout au repli en bas des manches trop longues mais c’est mon tablier maintenant !!!

ATELIER_TABLIER_2

13 réflexions au sujet de « Commentaires sur La petite histoire de mon tablier de peinture … »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>