Commentaires sur Les Péric

Au-dessus de la stations des ANGLES se trouve un lieu charmant que l’on appelle les CAMPOREILLS … toute un série de petis lacs, auprès desquels se trouve un refuge dominé par ces montagnes.

PERIC_101

Accueil très aimable des gardiens, et dîner délicieux et calorique (cuisse de canard !)Chance, le manque de place dans le refuge et la galanterie de nos compagnons, ont fait que les ronfleurs ont dormi sous la tente et nous, les filles, à l’intérieur du refuge où aucun autre ronfleur n’était à signaler !!!

C’est un refuge assez spécial, puisque sans eau. Bouteilles pour le dîner … Bon, vous me direz, le lac est tout à côté … oui, mais on ne peut s’y baigner ! Heureusement, dans la jolie petite trousse offerte par Gisou, j’avais emporté des lingettes ! Pour les toilettes, nous avons expérimenté les « toilettes sèches », le nettoyage de la cuvette se faisant par pompage sur une pédale (pomper 5 fois) libérant ainsi un souffle d’air … étrange, mais relativement efficace. Pour le ravitaillement en eau potable, des pastilles adéquates avaient été emportées pour purifier l’eau des ruisseaux dont nous avons dû nous contenter.

Réveil au son des clarines.

PERIC_316_CAMPOREILLS

Le Péric s’offre à nous très vite, peu de marche d’approche (le petit Péric est à gauche sur la photo, le grand est juste derrière, il paraît plus petit, mais il ne l’est pas !), tout de suite dans le vif du sujet. Il faut passer de l’altitude de 2250 m (refuge) à 2690 m pour le petit Peric. Petite descente de 100 m avant d’attaquer la montée au grand Péric qui culmine à 2810 m. La vue est splendide, à 360°, beaucoup de lacs (les Bouillouses, les lacs Bleus, un aperçu du Lanous …), les sommets que nous connaissons. Nos prochaines balades sont sous nos yeux ! Un aigle nous survole majestueusement. En descente à travers un pierrier, nous verrons des izards, un membre du groupe nous dit alors avoir entendu des marmottes matinales près de sa tente…

PERIC_419_CARLIT

PERIC_427_BOUILLOUSES

PERIC_FLEURS

Pour terminer en beauté, quelques petites fleurs ne craignant pas l’altitude, photographiées à 2800 m au sommet du grand Péric et zéro courbature le lendemain !

8 réflexions au sujet de « Commentaires sur Les Péric »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>